La stratégie de la Joe Gibbs Racing jugée légale par les officiels

La stratégie de la Joe Gibbs Racing a fait grincer des dents. Afin d’assurer la qualification pour le troisième et dernier tour des playoffs, Matt Kenseth, Carl Edwards et Kyle Busch ont passé la quasi intégralité des Hellmann’s 500 à l’arrière voire décrochés du peloton. Risque minimum, mais qualification assurée malgré un résultat de vingt-huitième pour Matt Kenseth, vingt-neuvième pour Carl Edwards et trentième pour Kyle Busch.

Des quatre pilotes de la Joe Gibbs Racing, seul Denny Hamlin a joué devant, mais cela ne l’a pas empêché d’aller décrocher sa qualification pour le dernier tour du Chase. Dans le règlement de la NASCAR, le paragraphe 7.5. indique qu’un pilote doit “piloter à 100 % de ses capacités.” Cette règle a fait son apparition après la sanction infligée à la Michael Waltrip Racing en 2013 à Richmond pour manipulation du résultat.

Ce lundi matin Kyle Busch a fait passer un message par le biais de son compte Twitter : “Ne détestez pas les joueurs… Détestez le jeu.”

Pour Steve O’Donnekk, le vice-président de la NASCAR en charge de la compétition, la Joe Gibbs Racing n’a rien fait de répréhensible  et que cette règle est là pour sanctionner une équipe qui ferait quelque chose n’étant pas dans l’esprit de la course et d’ajouter que “la décision de la Joe Gibbs Racing est une stratégie” et qu’elle “fait partie du format.”



“a. NASCAR demande à ses compétiteurs de courir à 100 % de leurs capacités avec l’objectif de signer le meilleur résultat possible lors de la course.

b. Tout compétiteur qui effectue une action dans le but de manipuler artificiellement le résultat final, encourage, persuade ou soutient d’autres à altérer artificiellement les positions finales doit être soumis à une pénalité comme indiqué dans l’article 12 : Violations et mesures disciplinaires.

c. Altérer artificiellement le résultat est défini comme étant une action par un concurrent qui montre ou suggère que celui-ci n’a pas couru à 100 % de ses capacités dans le but de changer les positions finales de la course, action à la seule discrétion de la NASCAR.”
— Extrais du règlement de la NASCAR, Paragraphe 7.5 : Obligation de performance

> Hellman’s 500 2016 – Les photos

Aliquam facilisis odio nunc Sed fringilla libero leo