Les voitures Ford en difficulté avec l’aérodynamique

Ford comptabilise huit des dix-neuf victoires cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series, mais ces dernières semaines, les difficultés sur les ovales rapides sont de plus en plus flagrantes, un nouveau coup dur pour Joey Logano, toujours en quête d’une qualifications.

Oui Ford a gagné plus de 40 % des courses cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series, oui la marque à l’ovale bleu s’est imposé sur des ovales rapides tels qu’Atlanta (Brad Keselowski) ou Pocono (Ryan Blaney), mais pour le reste, cela devient de plus en plus compliqué pour les pilotes Ford de briller sur les ovales rapides, exception faite des pistes où les plaques de restriction sont utilisées, Kurt Busch (DAYTONA 500) et Ricky Stenhouse Jr. (Talladega-1 et Daytona-2) ayant fait main basse sur les victoires.

Les autres victoires Ford cette saison ? Martinsville (Brad Keselowski), Richmond (Joey Logano), Sonoma (Kevin Harvick). Que des pistes où le facteur aérodynamique est un facteur moins important pour ne pas dire négligeable.

D’ici la fin de la saison régulière les pilotes devront disputer des courses à Indianapolis, Pocono, au Michigan et à Darlington pour ce qui est des ovales où l’aérodynamique joue un rôle très important. Autant de pistes sur lesquelles il parait inenvisageable de voir gagner Joey Logano, tant les performances des Ford ces dernières semaines sont bien en deçà de qu’elles étaient en début d’année.

Car oui, c’est bien sur Joey Logano qu’il faut se focaliser chez Ford. Le pilote de la n°22 de la Team Penske a bel et bien une victoire cette saison, c’était à Richmond, mais ce succès lui a été retiré quelques jours plus tard suite à une infraction constatée lors de l’inspection qui a suivi le course. À sept courses de la fin de la saison régulière il ne fait pas partie des seize pilotes potentiellement qualifiés pour les playoffs et est donc potentiellement l’un des grands absents de la lutte pour le titre de champion.

Si l’on reprend les statistiques des pilotes Ford sur les pistes du Michigan, du Kentucky et du New Hampshire, il y a de quoi avoir peur et du côté de Dave Pericak, directeur de Ford Performance on sait exactement ou mettre le doigt pour retrouver de l’allant.

“L’aéro est clairement un domaine dans lequel nous avons des problèmes. Nous n’avons pas de problème d’un point de vue du moteur et de nombreuses autres parties, mais oui nous devons travailler sur l’aéro.”

– Dave Pericak

Brad Keselowski est l’illustration parfaite des problèmes de Ford. Lors des huit dernières courses disputées, il a plongé de la troisième à la huitième place du classement général. Alors qu’il accusait un retard de 82 points sur Martin Truex Jr. au soir des Coca-Cola 600 disputés sur le Charlotte Motor Speedway, le débours est désormais de 194 unités pour celui qui pilote la Ford Fusion n°2 de la Team Penske et qui n’a toujours pas prolongé avec l’écurie.

Parmi les pilotes Ford présents dans le top-20 au soir de la course de Charlotte, seuls ceux de la Stewart-Haas Racing résiste au dévissage général. Kurt Busch n’ayant perdu que treize points, trois de moins que Kevin Harvick. Par contre, derrière c’est la Bérézina. Clint Bowyer a perdu 84 points sur Martin Truex Jr, Ryan Blaney 89, Ricky Stenhouse Jr. 124, Joey Logano 131 et enfin la palme revient à Trevor Bayne qui a perdu 169 points. À noter que dans cet intervalle de huit courses (Charlotte, Dover, Pocono, Michigan, Sonoma, Daytona, Kentucky et New Hampshire), trois pilotes Ford se sont imposés, Ryan Blaney, Kevin Harvick et Ricky Stenhouse Jr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo mattis vel, id dolor venenatis,