Chase Elliott au bout du suspense à Dover

Un drapeau rouge, une fin de course sous le régime de l’Overtime des prétendants au titre en difficulté et finalement Chase elliott remporte sa seconde victoire en carrière en Monster Energy NACAR Cup Series à l’occasion des Gander Outdoors 400.

Juste après l’arrivée Chase Elliott pouvait exulter devant son propriétaire Rick Hendrick et Jeff Gordon. Sa victoire obtenue sur le Dover International Speedway le propulse directement au troisième tour des playoffs et lui évite l’écueil de Talladega la semaine prochaine.

Pénalisé pour un pneumatique non-maitrisé lors du ravitaillement effectué sous drapeau jaune à l’issue du premier segment, Chase Elliott est remonté place après place pour se replacer dans le top 5, puis Alan Gustafson, son chef d’équipe, a pris le pari de le laisser en piste à dix tours de la fin alors que de nombreux leaders sont passés une dernière fois par la voie des stands.

Reparti en tête Chase Elliott a alors géré les deux dernières relances et laissé Denny Hamlin derrière lui pour décrocher sa seconde victoire en carrière, sa seconde cette saison après celle acquise à Watkins Glen dans le courant de l’été.

“On est revenu de l’arrière en profitant de la stratégie. C’est une sacrée journée. On a eu beaucoup de hauts et de bas cette saison.”

Chase Elliott

Sous le drapeau à damier Chase Elliott devance Denny Hamlin, Joey Logano, Erik Jones, Kurt Busch, Kevin Harvick, Austin Dillon, Kyle Busch, Ricky Stenhouse Jr. et Daniel Suàrez pour le top 10.

Dès les tours de formation le premier coup de tonnerre a été donné avec Jimmie Johnson contraint de passer par les garages pour réparer sa suspension avant droite. Onze fois vainqueur sur le Monster Mile de Dover, le pilote de la Hendrick Motorsports était listé parmi les favoris de la course, mais avec un handicap de dix tours, la situation s’est avérée insurmontable pour Jimmie Johnson.

Loin de ces problèmes, Kevin Harvick n’a laissé que des miettes à ses adversaires en dominant les deux premiers segments presque intégralement. Le pilote de la Stewart-Haas Racing a ainsi prix vingt points au championnat et deux points aux playoffs en vue du troisième tour.

Comme lors des deux premiers segments un arrêt sous drapeau vert a été effectué par tous les leaders, mais lors de cette salve d’arrêts la course a totalement basculé avec un problème sur la roue arrière gauche pour Kevin Harvick qui l’a contraint à repasser par la voie des stands, alors que quelques secondes plus tard, Kyle Busch a été pénalisé pour excès de vitesse dans la voie des stands.

Un drapeau jaune jaune à 62 tours du drapeau à damier pour un débris sur la piste et un autre dans la voie des stands vient redistribuer les cartes. Kevin Harvick hérite du free pass pour revenir dans le tour. Brad Keselowski ne change que deux pneumatiques et s’empare des commandes de la course devant Aric Almirola. Quant à Martin Truex Jr, il se fait prendre en excès de vitesse et est envoyé en fond de peloton pour la relance.

La stratégie décidée par Paul Wolfe, le chef  d’équipe de Brad Keselowski s’est avérée être un échec, puisqu’Aric Almiola a repris les commandes de la course dès le premier tour de la relance, alors que Kurt Busch a pris la deuxième places quelques instants plus tard.

À moins de vingt tours de la fin de la course, Clint Bowyer connaît un problème mécanique et doit passer par la voie des stands. Le pilote de la Stewart-Haas Racing tape le mur extérieur à l’amorce des dix derniers tours et est contraint à l’abandon alors que les officiels sortent le drapeau jaune. Toous les leaders passent alors par la voie des stands. Chase Elliott et Brad Keselowski choisissent de rester en piste alors que Denny Hamlin gagne la guerre des stands.

La relance sera dévastatrice avec Aric Almirola qui tape le mur et envoie Brad Keselowski dans Martin Truex Jr, Alex Bowman puis le mur intérieur. Le drapeau rouge est alors déployé pour nettoyer la piste alors que Chase Elliott et Denny Hamlin étaient partis pour s’expliquer pour la victoire.

Au classement général si Chase Elliott est qualifié grâce à sa victoire, c’est Kevin Harvick qui occupe les commandes avec cinq points d’avance sur Kyle Busch. Les deux hommes forts de la saison ont respectivement 68 et 63 points d’avance sur le premier pilote éliminé, Aric Almirola.

Les quatre pilotes en danger avant Talladega sont Aric Almirola, Clint Bowyer, Kyle Larson et Alex Bowman. Seul le pilote de la Hendrick Motorsports est décroché à 34 points de la qualifications, alors que les deux pilotes de la Stewart-Haas Racing sont à égalité à dix points de la qualification, tandis que Kyle Larson est deux longueurs derrière les deux pilotes Ford.

Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

[ngg_images source=”galleries” container_ids=”208″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”3″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”1″ slideshow_link_text=”Gander Outdoors 400 – Les photos” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

tristique eleifend diam ut elit. ipsum mi, ultricies ut