Cyril Nousbaum vainqueur à Phoenix

Pour la dixième fois de la saison, Cyril Nousbaum s’impose en US-RACING i-FRN Cup Series. Déjà qualifié pour la finale avec Simon Crochart, ils sont rejoints par Thibaut Le Flem et Jean-Baptiste Charles.

Dominateur lors des deux derniers tiers de la course, Cyril Nousbaum est allé chercher une dixième victoire cette saison, rejoignant ainsi Simon Crochart au rang des pilotes les plus victorieux cette année.

“J’ai fait un bon arrêt sous drapeau vert, je suis ressorti devant lui et il n’a pas réussi à reprendre le meilleur. C’était difficile de doubler et la track position était très importante. La semaine prochaine ça va être très ouvert. Cela va se faire au feeling au fur et à mesure de la course en fonction des neutralisation.”

Cyril Nousbaum

Cyril Nousbaum devance Patrice Langlet qui signe son meilleur résultat de la saison. Thibaut Le Flem et Jean-Baptiste Charles assurent l’essentiel en se qualifiant pour la finale en terminant respectivement troisième et quatrième. Anthony Rafaël, cinquième est éliminé de la course au titre.

Le reste du top 10 est complété par Jaques Recan, Cédric Le Comte, Jean-Philippe Chrétien, Antoine Marc, Yann Buisson et Sébastien Talagrand pour le top 10.

Thibaut Le Flem signe la pole position de cette épreuve de Phoenix devant son coéquipier de la TGP Motorsports, Simon Crochart. Dès le drapeau vert c’est un quatuor qui se détache du reste du peloton, les deux pilotes de la TGP Motorsports devançant Jacques Recan et Cyril Nousbaum.

Lors du premier arrêt, sous drapeau vert, c’est Cyril Nousbaum qui prend le meilleur et conserve les commandes de la course jusqu’au premier drapeau jaune qui intervient après une centaine de tours couverts suite à un contact entre Cédric Colléau et Mickaël Cado. Abandonnant sur cet accident, le pilote Race Clutch perd tout espoir de se qualifier pour la finale, tout comme son coéquipier Pierre Verne qui n’a pas souhaité prendre le départ, alors que de Bertrand Fourniret, est également absent, suspendu pour une vengeance sur la piste et ne peut donc pas défendre ses chances.

“Le dirty air est infâme. Dès qu’on se rapproche à moins de cinq dixièmes d’un pilote, on perd deux, trois dixièmes au tour. En terme de conduite et de sensation on ne le sent pas vraiment, c’est surtout dans la chauffe des pneumatiques. C’est très difficile de se rapprocher, une fois qu’on est collé ça va mieux. Après une cinquantaine de tours la voiture était très glissante.”

Mickaël Cado

La physionomie de la course a alors changé avec des neutralisations plus nombreuses. Si Xavier Labrosse va taper le mur seul, lors de la relance un accident impliquant de nombreux pilotes ont Ronan Taugeron, Antoine Marc et Kévin Pommier notamment.

“J’ai merdé tout seul. En sortie T4 je pensais que ça allait passer, mais je sous-vire, je tape le mur extérieur, il y avait Mickaël à l’intérieur qui essayait de me passer, je le touche et fin de course.”

Cédric Colléau

Un contact entre Cédric Le Comte et Simon Crochart est à l’origine d’une nouvelle neutralisation, à moins de quarante tours de l’arrivée.

La course de Phoenix

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

neque. justo leo felis ante. quis libero quis, Donec