Gary Dumont s’impose à Charlotte !

L’épreuve hors championnat de Charlotte organisée en US-RACING i-FRN Cup Series avec la présence des pilotes NASCAR Whelen Euro Series a souri à Gary Dumont.

Alors que Cyril Nousbaum et Alon Day ont dominé une bonne partie de la course, c’est Gary Dumont qui s’impose en résistant à Kévin Pommier et Thibaut Le Flem dans les derniers instants.

Je suis parti tranquille. J’ai fait ma petite course. À un moment Jacques (Récan) m’a dit de mettre du frein dans les virages et je me suis envolé. C’était un peu stressant à la fin. Dommage qu’il y ait eu une neutralisation, j’étais chaud pour terminer sous vert.

Gary Dumont

Gary Dumont s’impose devant Thibaut Le Flem, Kévin Pommier, Anthony Rafaël, Jonathan Berthier, Francis Dechilly, Yassine Barnak, Julien Alavoine, Benjamin Truflandier et Cyril Nousbaum pour les dix premiers.

Lors des qualifications, Alon Day signe le temps référence en 30,296 secondes. Le champion 2017 NASCAR Whelen Euro Series partage la première ligne de la grille de départ avec Cyril Nousbaum.

Gary Dumont, Andre Castro, Pierre Verne, Kévin Pommier, Jean-Baptsite Charles, Jacques Récan, Jonathan Berthier et Ben Creanor complètent le top 10.

Dès le départ, Alon Day prend le meilleur, mais Cyril Nousbaum reste sur ses gardes.

Après 17 tours, Andre Castro touche Ulysse Delsaux et le déstabilise ce qui conduit au premier drapeau jaune de la course et à un accident impliquant de nombreux pilotes dont Antoine Marc. Dans les stands, Alon Day conserve le meilleur sur Cyril Nousbaum. Viennent ensuite Gary Dumont, Kévin Pommier et Jacques Récan.

Au tour 37, Ben Creanor perd le contrôle de sa voiture à la sortie du virage n°2 et tape le mur. Si tout le monde parvient à l’éviter, il ne peut empêcher la sortie de la voiture de sécurité pour la deuxième fois de la course.

Il faut attendre le soixante-cinquième tour pour connaître le premier changement de leader, lorsque Cyril Nousbaum parvient à prendre l’avantage par l’extérieur. L’Israélien perd plusieurs places et sort du top 5 en à peine plus de dix tours.

Alors que certains ravitaillent sous drapeau vert, un accident entre Mickaël Cado et Yohann Margot au tour 95 est à l’origine de la troisième neutralisation, ce qui permet à tous ceux qui sont restés en piste de passer par la voie des stands.

Peu après la relance, Cédric Colléau et Alessandro Brigatti s’accrochent dans le virage n°3, ce qui conduit à une nouvelle intervention à la voiture de sécurité.

Une troisième neutralisation en vingt-cinq tours, lorsque Tony Repussard et Jean-Baptiste Charles s’accrochent, renvoie les pilotes dans la voie des stands pour chausser des gommes neuves.

Au tour 125 Jacques Recan et Pascal Dupas s’accrochent à l’entrée du virage n°3 ce qui conduit à une nouvelle neutralisation. Toujours leader, Cyril Nousbaum choisit de rester en piste tout comme la moitié des pilotes dans le tour du leader. Tony Repussard, notamment, fait partie de ceux qui prennent des gommes neuves.

Le dernier arrêt sous drapeau vert fait des dégâts, puisque Cyril Nousbaum est pénalisé pour un excès de vitesse, ce qui lui fait perdre un tour. C’est Gary Dumont qui hérite des commandes devant Kévin Pommier.

À quinze tours du drapeau à damier, un accrochage entre Yassine Barnak et Alon Day signe le glas des espoirs de bon résultat du double champion NASCAR Whelen Euro Series qui termine sa course dans le mur extérieur de la ligne droite avant.

La course en intégralité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

in et, fringilla ut justo dictum felis Phasellus at