Chase Elliott en finale, Kevin Harvick au tapis !

La course de Martinsville a livré son verdict en NASCAR Cup Series. Pour a première fois de sa carrière Chase Elliott s’impose sur une short track, mais plus important pour le pilote de la Hendrick Motorsports il se qualifie pour la finale pour la première fois et ce malgré des erreurs dans les stands de ses mécaniciens. Pour Kevin Harvick, la course a viré au cauchemar.

Après trente coures sans victoire sur short track, Chase Elliott a enfin trouvé la clé. Le pilote de la Hendrick Motorsports, qui s’impose pour la quatrième fois de la saison, la seconde fois durant les playoffs, assure ainsi sa place en finale.

Une fois débarrassé de Martin Truex Jr, victime d’une crevaison, dans les quarante derniers tours de la course, Chase Elliott s’envole sans que personne ne parvienne à faire quoi que ce soit pour le contrer. Dès lors c’est la lutte pour les dernières places qualificatives pour le Championship 4 qui vient pimenter les derniers tours.

Avec trois pilotes en deux points, Denny Hamlin, Brad Keselowski et Denny Hamlin, pour deux places, il doit y avoir un déçu et c’est Kevin Harvick, pilote le plus victorieux cette saison avec neuf victoires, qui est éliminé après avoir tout tenté, y compris de sortir Kyle Busch dans le dernier virage pour gagner une position, en vain.

Je suis si fier de cette équipe et de revenir de la sorte. Nous n’avions pas le choix. Il ne pouvait y avoir de meilleur soir pour nous. Nous allons à Phoenix avec une chance de remporter le titre. La voiture était excellente à la fin. Nous avons fait de bons ajustements.

Chase Elliott

Chase Elliott a survolé les derniers tours de la course pour couper la ligne d’arrivée avec plus de six secondes d’avance sur Ryan Blaney qui termine une fois encore deuxième sur le plus petit tracé de la saison. Joey Logano prend la troisième place devant Brad Keselowski, Kurt Busch, Alex Bowman, Aric Almirola, Clint Bowyer, Kyle Busch et Matt DiBendetto pour le top 10.

Gagner à Martinsville est l’assurance de se qualifier pour le Championship 4 si l’on est encore en lice pour le titre. Au départ de cette avant-dernière course de la saison tous les protagoniste l’ont compris et plus particulièrement ceux qui débute ces Xfinity 500 en n’étant pas encore qualifiés. C’est ainsi que Martin Truex Jr, Kurt Busch, Chase Elliott et Alex Bowman se montrent aux avants-postes.

Du côté des favoris au titre, la situation n’est pas forcément rassurante. Kevin Harvick, victime d’un problème de tenue de route en début d’épreuve perd de nombreuses places durant le premier segment avant de passer par les stands sous drapeau vert au début du deuxième segment pour une crevaison à l’arrière gauche. Résultat il perd deux tours. S’il parvient à en récupérer un très rapidement, ce n’est pas le cas du second qu’il ne récupèrera que dans le dernier segment.

Quant à Denny Hamlin, constamment dans le top 5 lors des deux premiers segments, son équipe ne sert pas tous les écrous à l’avant droit à l’issue du deuxième segment, ce qui le contraint à revenir aux stands et donc à perdre des places précieuses dans l’optique d’une qualification aux points.

À cent-cinquante tours du drapeau à damier Timmy Hill part à la faute ce qui occasionne une nouvelle sortie de la voiture de sécurité. Menacé de perdre un second tour, Kevin Harvick reste finalement à un tour. Dans les stands Chase Elliott perd la tête. Le pilote de la Hendrick Motorsports évite une pénalité lorsque son jackman revient sur le muret des stands après être arrivé trop tôt sur l’emplacement.

Joey Logano prend alors les commandes de la course avant de se faire rapidement déposséder de son bien par Ryan Blaney.

À l’amorce des cent derniers tours de la course James Davison s’arrête sur l’extérieur de la piste. Ce drapeau jaune est salvateur pour Kevin Harvick qui revient dans le tour du leader. Cet arrêt est une catastrophe pour Brad Keselowski pénalisé pour excès de vitesse et Chase Elliott qui perd huit places suite à un problème à l’arrière gauche.

Martin Truex Jr. prend les commandes de la course lors de la relance en étant à l’extérieur. Le pilote de la Joe Gibbs Racing continue de mener la course alors que la nuit s’est installée sur le Martinsville Speedway.

Un accident de William Byron à soixante tours du terme de la course permet à tous les leaders de chausser des gommes neuves. Cette fois-ci personne ne se fait avoir dans les stands.

Corey LaJoie ne passe pas par les stands et relance la course en première position, mais Martin Truex Jr. et Chase Elliott parviennent à se débarrasser du pilote de la Go FAS Racing pour s’expliquer pour la victoire.

La semaine prochaine à Phoenix, Joey Logano, Brad Keselowski, Denny Hamlin et Chase Elliott s’affronteront pour le titre de champion 2020.

Grille de départ
Résultats
Classement des pilotes à l’issue du second tour
Classement des propriétaires à l’issue du second tour
Classement des pilotes actualisé pour la finale
Classement des propriétaires actualisé pour la finale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

commodo Curabitur neque. amet, pulvinar mattis