La Joe Gibbs Racing enfin de retour

Sur l’Atlanta Motor Speedway la Joe Gibbs Racing a placé trois de ses voitures dans le top 5 à l’arrivée de la course en NASCAR Cup Series. Une première cette saison pour l’écurie qui a remporté dix-neuf courses en 2019.

Après dix courses disputées en 2020, deux victoires pour Denny Hamlin, dont les DAYTONA 500, tel est le bilan famélique de la Joe Gibbs Racing. S’il contenterait bien des écuries, le total de victoires est loin des standards de l’écurie de Joe Gibbs, cependant, l’Atlanta Motor Speedway a permis d’entrevoir une belle éclaircie.

Kyle Busch deuxième, Martin Truex Jr. troisième, Denny Hamlin cinquième. Des places logiques au regard du statut de la Joe Gibbs Racing, mais presque à contre-courant de ce qu’elle propose depuis le début de la saison 2020.

Je ne dirai pas que nous sommes complètement de retour. Atlanta est une piste particulière. Homestead l’est également. Nous roulons bien sur ces pistes. Truex y est toujours bon et je ccrois que Denny a gagné une fois là-bas. C’est un endroit où nous devions avoir de bons résultats et c’est bien que ce soit le cas avec une coure solide. Il faut garder ce momentum.

Kyle Busch

Vainqueur de son second titre en Cup la saison dernière, Kyle Busch n’a toujours pas gagné cette année, mais la course d’Atlanta a montré que l’équipe n°18 était de retour pour jouer les premiers rôles. Il en a été de même pour Martin Truex Jr. qui a mené 65 tours et enregistre son premier top 5 de la saison.

C’est encourageant. Nous avons marqué beaucoup de points lors des segments, mais nous avons pêché en fin de course. C’est bien de signer un top 5. Je pensais pouvoir gagner. Je pense que lors des deux premiers segments j’avais la meilleure voiture, puis la piste a un peu changé. C’est le jeu, nous devons nous améliorer.

Martin Truex Jr.

Malgré une fin de course difficile, avec son pire relai de la course, Denny Hamlin arrache un top 5, son cinquième cette saison et à l’instar de ses coéquipiers se montre satisfait de la performance d’ensemble de l’équipe.

La seule ombre au tableau est à chercher du côté d’Erik Jones, vingt-huitième à trois tours, après un passage obligé sous drapeau vert par la voie des stands pour un pneumatique qui partait en lambeaux. Le pilote de la Toyota n°20 a effectué un excès de vitesse, qui s’est traduit par un nouveau passage par les stands à vitesse réduite en guise de pénalité, achevant toute chance de terminer à une meilleure place.

Résultats
Classement des pilotes

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

eget Donec consectetur tempus libero dolor quis eleifend sit et,