La Wayne Taylor Racing au bout du suspense à Daytona

La Wayne Taylor Racing s'impose au bout du suspense à Daytona

Le suspense aura duré 24 heures à Daytona et au terme des Rolex 24 la Wayne Taylor Racing s’impose. Filipe Albuquerque devance sur la ligne Kamui Kobayashi sur la n°48 de moins de cinq secondes.

Ricky Taylor, Filipe Albuquerque, Alexander Rossi et Hélio Castroneves s’imposent au bout du suspense pour le compte de la Wayne Taylor Racing. Alors que la bagarre entre la n°10, pilotée par Filipe Albuquerque et la n°01 de la Chip Ganassi Racing pilotée par Renger van der Zande bâtait son plein dans les derniers instants de la course, une crevaison sur la Cadillac n°01 à moins de huit minutes de la fin à tout changé.

Dans ce sprint de 24 heures sur le Daytona International Speedway, le dénouement est cruel pour la Chip Ganassi Racing. L’équipe de Chip Ganassi pensait pouvoir remporter une nouvelle fois cette course. Cependant, une crevaison à l’arrière droit en a décidé autrement.

Tous les équipages ou presque engagés en DPi ont lutté pour la victoire. La n°5 est éliminée dans la nuit suite à un accrochage avec une GT, tandis que la n°31 perd toute chance sur problème mécanique dans le dernier tiers de l’épreuve.

La troisième place revient à l’équipage n°55, devant la n°60 et la n°01.

Le suspense aussi dans les autres catégories

En LMP2 l’équipage composé de Dwight Merriman, Kyle Tiley, Ryan Dalziel et Paul-Loup Chatain remporte la course. L’équipage vainqueur termine à la sixième place du classement général. L’Oreca n°18 de l’écurie Era Motorsport devance la n°8 de la Tower Motorsport avec John Farano et des trois Français Gabriel Aubry, Tim Buret et Matthieu Vaxivière.

La catégorie LMP3 revient à l’équipage n°74 de la Riley Motorsports. Gar Robinson, Spencer Pigot, Scott Andrews et Oliver Askew prennent la dix-huitième place du classement général pour s’imposer en LMP3.

Dans les deux catégories GT, la GTLM et GTD, la baston aura durée 24 heures. La catégorie GTLM revient à Corvette avec un doublé, la n°3 devant la n°4, alors qu’en GTD c’est également un doublé, mais pour Mercedes avec l’AMG GT3 n°57 de la Winward Racing devant la n°75.

Antonio Garcia, Jordan Taylor et Nicky Catsburg sont les pilotes vainqueurs en GTLM. Russell Ward, Philip Ellis, Indy Dontje et Maro Engel s’imposent en GTD.

Commentaires