Aussi incroyable que cela puisse paraître, l’armada de la Roush Fenway Racing ne s’est jamais imposé sur le circuit de Chicagoland. Pourtant, les ovales de 1.5 miles sont la spécialité de l’écurie de pointe du constructeur Ford. Ce circuit introduit en 2001 et l’un des deux seuls où la Roush Fenway Racing ne s’est jamais imposé, l’autre étant le mythique circuit d’Indianapolis.

A la décharge de la Roush Fenway Racing, on peut noter que le circuit de Chicagoland a donc été intégré au calendrier très tard (en 2001). De plus, la NASCAR Sprint Cup n’y vient qu’une seule fois par an, ce qui fait seulement huit courses disputées, dont six victoires Chevrolet réparties équitablement entre les écuries: une victoire Hendrick, une victoire DEI, deux victoires RCR et deux victoires Gibbs (plus une en Toyota l’année dernière avec Kyle Busch), la dernière étant l’œuvre de Ryan Newman lorsqu’il était chez Penske.

Pourtant, la Roush Fenway Racing n’est pas mauvaise sur ce circuit. Ainsi, Matt Kenseth dispose du meilleur ‘rating’ sur ce circuit avec 120.4 ! Le vainqueur du Daytona 500 à une position moyenne à l’arrivée de 8.3 sur les quatre dernières courses disputées ici ainsi que deux secondes places en 2005 et 2007. Il ne fait pourtant pas figure de favori puisqu’il réalise actuellement une saison en demi-teinte et n’a signé que le 36ème chrono lors de la dernière séance d’essais. S’il a terminé huitième à Daytona, l’avant dernier top-10 de Matt Kenseth remonte à la course de Dover à la fin du mois de mai.

Greg Biffle a aussi de bonnes statistiques sur le circuit basé dans l’Illinois. Lors des quatre dernière courses, il a une place moyenne à l’arrivée de 9.3 (avec un seul top-10, en 2008 avec une quatrième place) et un ‘rating’ de 98.2 (7ème). Seizième de la dernière séance d’essais, Chicagoland est l’endroit idéal pour qu’un Biffle en perte de vitesse se relance au championnat puisqu’il que dix-huitième depuis l’épreuve du Michigan où il avait terminé dans le top-5.

Carl Edwards est un peu moins performant que ses équipiers puisque sa place moyenne à l’arrivée n’est que de 23.5ème. Tout comme Biffle, Edwards n’a terminé qu’une seule fois dans le top-10 sur ce tracé mais il est en forme en ce moment, en témoigne sa sixième place lors de la dernière séance d’essais. Au final, c’est peut-être lui qui a le plus de chances de s’imposer samedi soir lors des LifeLock.com 400.

Quant à David Ragan et Jamie Mcmurray, ils ont tous les deux terminé une fois dans le top-10 sur ce circuit de 1.5 mile, mais il leur faudrait beaucoup de chance pour s’imposer ici.