Débuts manceaux pour Adrian Fernandez

Superstar au Mexique, pilote omniprésent aux Etats-Unis depuis plus de quinze ans, multiple vainqueur en Champ Car et en IRL, Adrian Fernandez va faire dans une semaine ses débuts en France. Il est en effet engagé au départ des 24 Heures de Mans sur la Zytek n°33 du Team Barazi-Epsilon. Actuellement engagé en ALMS sur la Lola Acura de son propre team, cette participation mancelle permettra à Adrian de prendre contact avec la plus grande course d’endurance du monde, en vue peut-être de glaner quelques informations pour un engagement prochain de Acura.

Adrian a découvert la piste du Mans la semaine dernière lors des essais préliminaires des 24 Heures. Une prise de contact fort convaincante, puisqu’il a signé le meilleur temps (ex-aequo avec Michael Vergers sur la voiture sœur de l’équipe !) de la journée test en catégorie LMP2.

Disponible et souriant dans le paddock du Mans, Adrian Fernandez semblait avoir pris conscience de la magie du lieu : « C’est une expérience incroyable. Nous sommes à fond la plupart du temps, c’est une piste très rapide et délicate. Une petite erreur et vous le payez cher. Il n’y a pas tellement de pistes au monde aussi rapide que celle-ci, et c’est ce qui la rend si particulière. Quand je suis allé sur la piste la première fois, c’était à bicyclette et j’ai eu l’impression de remonter le temps. En sortant plus tard des stands, je sentais monter l’excitation. Vous êtes imprégné par l’histoire du lieu. Piloter ici, c’est grandiose. »

« Je pense que nous pouvons gagner », annonce, confiant, le pilote mexicain. »Je suis vraiment impressionné par Zytek. notre but est de disputer le Mans cette année pour apprendre tout ce qui nous sera utile pour revenir avec le Lowe’s Fernandez Racing. Zytek nous permet de faire ça »

Peut-il effectivement viser la victoire ? Fernandez est conscient de tout ce qu’il y a d’aléatoire dans une victoire au Mans, à fortiori en LMP2, catégorie dans laquelle les dernières éditions ont donné lieu à une belle loterie. Pourtant, le pilote mexicain semble disposer de quelques beaux atouts, puisqu’il sera fort bien entouré sur la Zytek, avec le rapide et expérimenté japonais Haruki Kurosawa, et le jeune Britannique Robbie Kerr, lequel vient de s’illustrer dans le championnat A1GP.

Si d’aventure la Zytek devait s’imposer dimanche, Adrian Fernandez serait le premier pilote mexicain à l’emporter depuis Pedro Rodriguez en 1968. Un héritage qui ne déplairait pas au sympathique Adrian !

nunc velit, id, dolor. id Curabitur ipsum libero