Kyle Busch remporte la course de Nascar Craftsman Truck à Fontana

A 16 ans, Kyle Busch avait été interdit de participer à une course de Nascar Craftsman Truck Series sur l’Auto Club Speedway parce qu’une course de CART sponsorisée par Marlboro se déroulait le même week-end sur ce circuit.

Samedi, Busch est revenu sur l’ovale de deux miles en tant que vétéran de la série à seulement 22 ans et a résisté à Todd Bodine dans les 10 derniers tours des San Bernardino County 200 pour décrocher sa septième victoire en Nascar Craftsman Truck Series et sa première au volant d’une Toyota.

Busch a mené 51 tours et devance maintenant Bodine de 20 points au championnat. Ce dernier avait remporté la première épreuve de la saison à Daytona devant Busch, mais avait écopé d’une pénalité de 25 points.


© Stephen Dunn/Getty Images for NASCAR

“Cela veut dire beaucoup pour moi” a expliqué Busch, qui a coupé la ligne d’arrivée avec 1.415 secondes d’avance. “En 2001, j’avais été exclu du circuit. J’aurais probablement pu décrocher la pole position et remporter la course ce jour-là…”

Johnny Benson a terminé troisième de la course devant Terry Cook et le champion 2007 de la série Ron Hornaday Jr.. Ted Musgrave, Travis Kvapil, Mike Skinner, Colin Braun et Phillip McGilton ont complété le Top-10.

Bodine a occupé la tête du peloton du 58ème au 75ème tour avant de laisser filer Busch pour les 11 derniers tours des 100 que comptait l’épreuve. C’est en fait l’arrivée brutale des nuages qui a coûté la victoire à Bodine dont le Truck est immédiatement devenu plus difficile à piloter.


© Jason Smith/Getty Images for NASCAR

“C’est exactement ce qui s’est passé” a déclaré Bodine. “J’ai dit à Mike (Hillman Sr., son crew chief) que l’arrivée des nuages à complètement changé le grip sur la piste.”

Malgré un dernier changement de pneus en fin de course, Bodine n’a plus jamais été en mesure de disputer la victoire à Busch.

Skinner et Hornaday, les deux hommes forts de la saison 2007, ont réussi à limiter les dégâts après des problèmes en début de course. Le moteur de Skinner n’avait pas un bon rendement lors des premiers tours, mais ses mécaniciens ont réussi à régler le problème lors d’un arrêt au sixième tour. Pour Hornaday, ce sont deux mauvais pit stop au 15ème et 49ème tour qui ont ruiné sa course.

luctus diam dictum sed ante. felis dolor.