Week-end victorieux pour Franck Perera

Jusqu’ici, Franck Perera avait surtout pu montrer sa pointe de vitesse aux essais (avec notamment une pole-position à Watkins Glen), mais n’avait pas connu la même réussite en course : en dehors d’une seconde place à Mid Ohio, le palmarès de Franck lors des sept premières manches qu’il a disputées ne comptait aucun autre top 10.

Le pilote du Guthrie Racing était donc arrivé déterminé à signer un résultat marquant à Sears Point.

Lors des qualifications pour la première course, Franck faisait déjà un premier pas en décrochant en fin de séance sa deuxième pole de l’année. Il devançait d’un rien le Brésilien Raphael Matos.

Lors de la première course, Franck parvenait à conserver son avantage et virait en tête. Il était très vite en mesure de creuser un petit écart qui lui permettait de se mettre à l’abri d’une attaque de Matos.

Franck Perera est ainsi devenu le huitième pilote différent à remporter une course Indy Lights cette année. A l’arrivée, il devançait Matos et Richard Antinucci (le neveu d’Eddie Cheever vu en F3 en Europe pendant plusieurs saisons).

“C’est un week-end incroyable,” racontait Perera à l’arrivée de cette première manche. “C’était à nouveau une piste que je ne connaissais pas et nous avons été très bon. Nous avons réussi à battre Raphael en qualifications. Il a testé ici la semaine dernière, il avait donc de meilleures chances d’être plus rapide que nous. Nous étions donc heureux de faire la pole. Nous avons fait une bonne course. La voiture était bien réglée, nous n’avions même pas besoin de pousser à 100%. Cela fait du bien de disputer une course comme ça.”

La seconde course du week-end avait lieu dimanche en préambule de la manche IndyCar. La grille de départ était établie selon l’ordre inversé des huit premiers de la course de samedi.

C’est donc Pablo Donoso qui occupait la pole. Raphael Matos et Franck Perera se partageaient la quatrième ligne avec les septième et huitième positions.

Au départ, Pablo Donoso profitait de son avantage et prenait la tête pour ne plus la laisser. Le Chilien s’imposait avec deux secondes d’avance sur Logan Gomez et huit sur Ana Beatriz. Quant à Franck Perera, il parvenait à remonter à une belle cinquième place devant… Raphael Matos.

Ce dernier a ainsi pu récupérer la première place au championnat alors qu’il ne reste plus qu’une seule course à disputer cette année. Le Brésilien, champion en Formule Atlantic en 2007, compte cinq points d’avance sur Richard Antinucci et la finale à Chicago s’annonce explosive. Troisième au classement, l’impressionnante Ana Beatriz ne peut plus prétendre au titre.

Avec sa victoire et sa cinquième place, Franck Perera remonte à la quatorzième place du classement général, alors qu’il n’a disputé que dix courses sur seize.

Le Français tentera de décrocher un bon résultat sur ovale pour ce dernier rendez-vous de l’année.

Donec commodo eleifend velit, diam leo. quis id