Etape 1: Robby Gordon a trop assuré

La Team Dakar USA a de grandes prétentions pour l’édition 2009 du Dakar. La première étape a comporté des pistes très rapides avec des longues lignes droites mais très étroites et avec des virages qui ne pardonnent pas. Ce type de tracé a donc favorisé les voitures avec quatre roues motrices plus étroites et plus maniables que le Hummeur de Robby Gordon.

Le gros problème rencontré par les équipes durant cette étape est venu de la poussière. L’absence de vent n’a pas permis de disperser la poussière et cela a donc beaucoup gêné les pilotes qui s’élançaient derrière le leader.

Robby Gordon a finalement terminé la journée à la 17ème place en 2h50:40. Il pointe maintenant à 14min04 du vainqueur de la journée et donc leader du Dakar le quatari Nasser Saleh Al Attiya.

“J’ai vraiment été surpris de terminer 17ème. Nous étions à une minute du leader au premier check point et trois minutes au deuxième check point. Nous avons perdu 11 minutes dans le dernier partiel. C’était très poussiéreux et j’ai dû faire très attention quand je doublais des motos. C’était assez difficile pour moi parce que n’est pas mon style d’assurer.”

Le deuxième Hummer de la Team Dakar USA piloté par le français Eric Vigouroux a terminé la première étape à la 26ème place à 24min52 du leader en raison d’une crevaison.

“Nous avions vraiment un bon feeling en début de course et après 20 km nous avions déjà rattrapé la voiture devant nous. Mais au check point nous avons explosé un pneu et perdu cinq minutes. Cette étape était très poussiéreuse et les dépassements vraiment difficiles nous avons donc décidé d’assurer pour éviter les erreurs.”

La deuxième étape du Dakar se tiendra entre Santa Rosa et Puerta Madryn. Cette étape sera la plus longue du rallye avec 837 km à parcourir dont 237 de spéciale.

id ipsum elementum id Donec venenatis vel, ut felis Donec