Peu de temps après minuit la course a subi sa première neutralisation suite au gros accident de Marcel Fässler qui est sorti au virage des Esses du Karting.

Sa Courage-Oreca Judd n°6 a complètement été détruite et le pilote suisse a été évacué vers le centre médical. Au même moment, l’autre Courage-Oreca (la n°5) a connu un ennui mécanique lors de son ravitaillement.

Suite à l’accident de Fässler, le Safety Car est entré en piste et à neutralisé l’épreuve pendant 30 minutes. Dès la reprise de la course, les voitures de tête ont tout de suite repris leur rythme élevé. Lors du restart les LM P1 diesel trustaient toujours les six premières places devant la Pescarolo Judd n°17.

Après 12 heures de course, c’est la Peugeot 908 HDI FAP n°7 pilotée par Jacques Villeneuve qui est en tête de la course. Il devance toujours l’Audi n°2 de R. Capello et la Peugeot n°9 pilotée par C. Klien. A noter la belle performance de H. Primat qui conserve l’avantage sur la dernière Peugeot au volant de sa Pescarolo.

Les faits marquants de ces dernières heures:
Andy Wallace, le vainqueur de l’épreuve en 1988 s’est plaint de problèmes de pompage sur sa MG Lola EX265 MG de l’équipe anglaise RML. Les mécaniciens n’ayant pas réussi à trouver la source du problème, l’équipe à décidé d’abandonner. Ce résultat est très décevant pour cette équipe qui s’était imposée dans sa catégorie LMP2 en 2005 et 2006.

L’équipe de la Lola Judd n°12 a également dû abandonner dans les premières heures de dimanche après une casse de soupapes. Jan Lammers, vainqueur du Mans en 1988, faisait équipe avec Klaus Graf et Greg Pickett.

Quasiment au même instant c’est la Ferrari n°78 pilotée par Christian Montanari qui s’est retirée de la course.

Stefan Mucke, qui participe à ses deuxièmes 24 heures du mans a ressenti des vibrations au volant de sa Lola Aston Martin n°10. A 1h30, il est rentré à son stands et sa voiture a immédiatement été poussée à l’intérieur par ses mécaniciens. Il pointait à ce moment à la 14ème place du classement général et était à la lutte avec la Pescarolo LM P2 n°35.

Vers 1h du matin la Peugeot 908 HDI FAP n°8 pilotée par A. Wurz a dû repasser par les stands en raison d’un problème électrique. Sixième au moment de rentrer aux stands, la Peugeot a repris la piste après une vingtaine de minutes avec à son volant P. Lamy mais derrière la Pescarolo à moteur Judd.

L’équipe d’US-Racing.com va passer les 24 prochaines heures au Mans pour vous faire vivre cette course de l’intérieur. Photos, Entrevues, Indiscrétions…

Vous voulez voir ou savoir quelque chose en particulier ? N’hésitez pas à le demander dans les commentaires. Avec 24h devant nous, nous devrions pouvoir répondre à vos demandes…