Rolex 24 : un podium très… Nascar !

Juan Montoya, Dario Franchitti, Jimmie Johnson et Kurt Busch sont tout quatre montés sur le podium, offrant un beau taux de réussite pour leur championnat. Quant aux autres pilotes Nascar engagés cette année, ils ont connu des fortunes diverses.

JUAN-PABLO MONTOYA

Juan-Pablo Montoya a réussi l’exploit de conserver son titre, devenant ainsi le premier pilote à avoir remporté ses deux premiers Rolex 24. Le palmarès du Colombien, déjà exceptionnel, s’étoffe encore un peu plus.

“L’année dernière, la voiture était plus forte. Le genre de voiture avec laquelle on se dit que quoi qu’il arrive on est suffisamment rapide pour gagner”, explique le Colombien. ”Cette année, c’était plus difficile. J’ai poussé au maximum lors de mes relais pour containdre nos adversaires à faire de même. Cela a payé, puisque les autres ont eu des problèmes.”

DARIO FRANCHITTI

Le pilote écossais remporte lui l’épreuve pour la première fois. Il a particulièrement impressionné son nouveau patron Chip Ganassi par ses relais effectués pendant la nuit, sur des pneus qu’il n’avait jamais utilisés auparavant.

“Je ne pouvais pas refuser une opportunité telle que celle-là”, raconte Franchitti qui vient d’enchaîner en un an Sebring, Indianapolis, le titre Indycar et les Rolex 24. ”C’est une course que je suis depuis longtemps, donc c’est une victoire qui veut dire beaucoup pour moi. Qelle année fantastique !”

JIMMIE JOHNSON

C’est la quatrième participation de Jimmie Johnson aux 24 Heures de Daytona. Et le double champion Nascar a égalé son résultat de 2005 en terminant à la seconde place.

“J’adore cette épreuve,” déclarait Jimmie après l’arrivée. “J’aurais tellement souhaité l’emporter cette année. J’ai fait très attention à ne pas avoir de problème et à ramener la voiture à l’arrivée. Mes équipiers ont un championnat à gagner et je n’aurais pas voulu hypothéquer leurs chances.”

Nul doute que Jimmie retentera l’aventure en 2009 !

KURT BUSCH

Pour sa première participation, Kurt était engagé sur la Riley du Penske Racing aux côtés des pilotes IRL de l’équipe, Ryan Briscoe et Helio Castroneves. Une prestation plus que convaincante pour le trio qui décroche le podium à l’issue d’une course régulière. Il n’aura pas manqué grand chose pour que l’équipe puisse se mêler à la lutte pour la victoire.

“J’étais là, à rouler à plus de 300 dans le banking sous la pluie et de nuit. Mon sourire allait d’une oreille à l’autre !” s’enthousiasmait l’ancien champion Nascar. “Je vais demander à ma femme l’autorisation de participer à nouveau l’année prochaine !”

A.J. ALLMENDINGER

A.-J. a été l’un des grands animateurs de cette édition. Compensant par ses seuls relais le manque de vélocité de ses équipiers (Frisselle/James/Pew), Allmendinger a toujours maintenu sa Riley Ford n°6 du Michael Shank Racing dans le peloton de tête, à tel point que la victoire était plus qu’envisageable. Malheureusement, la suspension de la voiture a cédé au petit matin et la n°6 a terminé l’épreuve au 14ème rang. Mais que cette course a dû faire du bien à Allmendinger après ses déboires de 2007 !

BORIS SAID

Course très difficile pour Boris : la Mustang Cobra GT n°50 du Team Blackforest a rencontré de sérieux soucis mécaniques. Retirée pendant la nuit, la Mustang a néanmoins réapparu au petit matin pour être finalement classée 54ème.

JOHN ANDRETTI

Le vétéran américain poursuit son bonhomme de chemin. Il faisait cette année partie de l’équipage de la Crawford-Porsche du Vision Racing aux côtés de Vitor Meira, Anthony Foyt IV, Ed Carpenter et de Tony George. 25ème place à l’arrivée.

MICHAEL MCDOWELL

Le pilote ARCA a terminé à la quinzième place au volant de la Porsche-Coyote n°09 du Spirit of Daytona. Ses équipiers étaient pour l’occasion Guy Cosmo et Marc-Antoine Camirand.

MAX PAPIS

Engagé au volant de la Pontiac GXP.R n°72 d’Autohaus Motorsports avec Lawson Aschenbach, Tim Lewis Jr. et Craig Stanton comme équipiers, l’éclectique italien a terminé à la 30ème place après une course difficile.

ANDY LALLY

Le jeune Andy Lally, qui a fait ses premiers pas en Busch Series et en Truck Series en 2008, a terminé second du classement GT sur la Porsche TRG n° 66 aux côtés de Bryce Miller, Ted Ballou et Richard Westbrook. Le quatuor n’a rien pu faire contre la Mazda victorieuse, mais termine quand même dans le top 10 au classement général.

COLIN BRAUN

Le jeune prodige était engagé sur la Riley Ford n° 61 du AIM Autosport aux côtés de Mark Wilkins, Brian Frisselle et Andrew Ranger. La voiture a mené la course avant de rencontrer des soucis mécaniques pendant le relais d’Andrew Ranger. L’abandon était inévitable (la n°61 est classée 48ème).

elit. in porta. vulputate, libero sit mi, libero. felis luctus id