24 heures du Mans – 17h00: Statu quo sur la piste.

Dans chacun des deux camps, on a réalisé un parcours presque sans faute pendant la nuit. Presque car Peugeot a quand même connu quelques petits tourments, ce qui n’a pas été le cas d’Audi.

Le constructeur allemand a d’ailleurs profité de son irrésistible régularité ainsi que d’une plus faible consommation pour virer en tête au lever du jour. Mais alors que deux tiers de la distance ont été parcourus, l’Audi R10 TDI n°2 de McNish-Kristensen-Capello ne comptait qu’une quinzaine de secondes d’avance à 7h00.

On retiendra que la nuit a été ponctuée d’une neutralisation suite à l’accident de Marcel Fässler (Courage-ORECA n°6) et terminée par l’abandon de la Pescarolo-Judd n°16 de Boullion-Collard-Dumas, dont le moteur donnait de trop gros signes de fatigue à la fin de la nuit. En LM P2, le Van Merksteijn Motorsport a su profiter des soucis de son homologue danois Team Essex pour s’approprier solidement les rênes de la catégorie.

En LM GT1, les Corvette C6.R officielles opèrent toujours le même pressing sur la tenante du titre : l’Aston Martin n°009 officielle de Brabham-Turner-Garcia. La première Porsche 997 RSR étant à au moins dix tours, Ferrari dispose de cinq voitures en tête de la hiérarchie LM GT2. Difficile dès lors d’imaginer le constructeur italien passer à côté de la victoire au Mans cette année !

Mais il reste encore huit heures de course et si la météo reste capricieuse, nul doute que d’autres coups de théâtres pourront intervenir au cours du troisième et dernier volet de cette course…

Juste avant les coups de 7 Heures, Richard Hein, au volant de la Pescarolo Judd du Saulnier Racing, est parti en tête à queue au Tertre Rouge et a tapé le rail, laissant sa lame avant dans l’affaire et froissant le côté droit de la voiture. Le pilote a mis quelques temps a pouvoir manœuvrer en toute sécurité pour pouvoir reprendre la piste. Passage au stand obligatoire pour cette LM P1 qui pointait en 23ème position.

A noter également que Joey Foster a pu ramener l’Embassy Zytek à son stand, mais l’équipe décidé de ne pas tenter la réparation qui apparaît trop lourde. C’est fini pour la première apparition d’une Embassy-Zytek au Mans. L’équipe de la voiture n°45 a abandonné officiellement à 7h51.

L’équipe d’US-Racing.com passe les 24 heures au Mans sur place pour vous faire vivre cette course de l’intérieur.

Vous voulez voir ou savoir quelque chose en particulier ? N’hésitez pas à le demander dans les commentaires. Avec 24h devant nous, nous devrions pouvoir répondre à vos demandes…

mattis leo. ut ut sed sem, elementum porta. venenatis,