Jacques Villeneuve n’a pas voulu courir à Trois-Rivières

«C’est certain que tout le monde aurait aimé voir Jacques courir avec Andrew, Alexandre et les autres pilotes de la série», avouait Alan Labrosse il y a quelques jours. Le manager du champion en titre de la NCATS aurait même été prêt à travailler pour Villeneuve afin de lui trouver une voiture compétitive.

Villeneuve aurait facilement pu convaincre un sponsor comme les magasins l’Equipeur, qui a eu d’excellentes retombées le 9 août dernier, lorsque les fans avaient été invités pour rencontrer le champion du monde 1997 de Formule1, d’autant plus que la somme demandée pour participer à une épreuve de NCATS est largement inférieur à celle demandée pour une course de Nascar Nationwide Series (NNS).

Lors de son passage à Montréal pour la course de NNS, les NAPA 200, la question avait été posée directement à Villeneuve qui a répondu ainsi : « Ce n’est pas quelque chose que j’envisage. Les dernières semaines, j’ai été très occupé avec le dossier de Montréal et on a encore beaucoup de travail devant nous pour trouver le soutien pour courir en Coupe Sprint (NDLR : Nascar Sprint Cup Series) la saison prochaine. »

la carrière de Jacques Villeneuve avait pourtant été lancée après sa participation au Grand prix de Trois-Rivières en 1992 en formule Atlantique. Grâce à sa réussite, surtout sur le plan médiatique, l’équipe Player’s avait pu élaborer un projet lui permettant de participer à la série CART, de devenir champion et remporter l’Indy500 avant de rejoindre la Formule1.

Villeneuve n’exclut toutefois pas de retourner un jour sur le circuit de Trois-Rivières : « Un jour il faudrait bien que j’y retourne, mais le timing n’est pas là cette année. Il ne faut pas oublier que j’ai une famille maintenant et deux jeunes enfants à la maison. »

A l’occasion du 40e anniversaire du Grand prix de Trois-Rivières, il est certain que le nom de Villeneuve figurera sur la liste des pilotes à inviter.

felis nunc diam pulvinar quis vel, elit. ipsum dapibus