Joey Logano se crashe pour ses débuts aux Daytona 500

Joey Logano est entré dans l’histoire comme le plus jeune pilote au départ des Daytona 500, mais sa course s’est terminée contre le mur intérieur à l’entrée du tri-ovale après un accident au tour 80. Ayant été gêné par le ralentissement de Scott Speed juste devant lui, Logano s’est déporté sur la gauche et Greg Biffle n’a pu faire autrement que de toucher le pilote Gibbs et de l’envoyer dans le mur. Résultat Logano termine cette course à la dernière place.

Le jeune rookie de dix-huit ans s’était montré très discret jusque-là puisqu’il s’était laissé glisser à l’arrière du peloton pour engranger de l’expérience et ainsi gagner le respect de ses paires. Lors de son interview après l’accident, Logano s’est refusé de blâmer Scott Speed, mais il n’a pu cacher sa déception.

“Je ne pense pas que je devrais dire ce que je ressens. Je suis juste déçu, c’est certain. Nous faisions ce qui était prévu et nous avions encore deux arrêts aux stands pour améliorer la voiture et ainsi commencer à remonter dans le peloton” a confié Joey Logano après être sorti du centre médical du Daytona International Speedway pour le traditionnel check-up d’après accident.

“Nous avions discuté avec Joey avant le début de la course et il avait pour seul objectif de finir la course. C’est frustrant qu’elle se soit achevée ainsi, car il faisait tout son possible pour remplir son contrat. Mais c’est la course, vous ne pouvez pas toujours tout maîtriser” a affirmé J.D Gibbs, le président de la Joe Gibbs Racing.

La quinzaine de Logano sur l’ovale de Daytona aura donc été contrastée. Puisqu’après sa seconde place dans la course d’ARCA samedi, il avait abandonné dès le quatrième tour lors du Budweiser Shootout. Il est allé taper le muret extérieur lors des essais de mercredi dernier. Jeudi lors de sa Gatorade il s’était montré très patient et s’était classé quatrième. Il avait eu besoin de l’aide de son équipier Kyle Busch lors de la séance du vendredi pour régler au mieux sa voiture.

“Je pense que la chose la plus importante est que nous avons essayé de faire le plus grand nombre de tours possibles, malencontreusement ça n’a pas réussi à chaque fois. Il a fait du bon travail et il est toujours dans sa phase d’apprentissage” conclut le président de la Joe Gibbs Racing.

sed at elit. lectus leo eget ipsum ipsum dolor. et,