Statistiques : la victoire pour Ambrose ?

En 2008 il y avait trois courses routières, une à Mexico, une à Montréal et la dernière à Watkins Glen. Marcos Ambrose n’avait jamais fait pire que troisième à l’arrivée !

C’est à Mexico, sur l’Autodromo Hermanos Rodriguez qu’Ambrose avait pris part à la première course routière de la saison. Et l’Australien avait démontré qu’il n’avait rien perdu de son coup de volant acquis lors de ses années en V8 Supercars australien, puisqu’il s’était classé deuxième.

Sur le circuit Gilles Villeneuve de Montréal, mais surtout sous des trombes d’eau il avait mené vingt-sept tours avant de se classer troisième. Une semaine plus tard à Watkins Glen, il décrochait sa première victoire en NASCAR.

Lors de ces trois courses routières, Ambrose s’est bâti des statistiques excellentes : un rating de 124,3, 32 tours menés, 23 meilleurs tours et une position moyenne en piste de 7,7, sans oublier sa position moyenne à l’arrivée qui est de 2,0. Inutile de préciser qu’il est premier dans toutes ces catégories.

Cependant, pour défendre son titre ce week-end, il devra se qualifier au temps, chose qui ne devrait pas forcément lui poser de problème.

Carl Edwards était le deuxième meilleur pilote sur course routière malgré son absence de victoire sur ce genre d’épreuves. Il avait signé un top-5 – une quatrième place à Mexico – et deux top-10.

Edwards avait enregistré un rating de 102,6, une position moyenne en piste de 10,9, cinq tours menés et seize meilleurs tours.

Malheureusement pour le champion 2007 de la NASCAR Nationwide Series, Watkins Glen est son plus mauvais circuit routier. Onzième en 2005, tel est son meilleur résultat. Sa place moyenne à l’arrivée n’est que de 23,8 et son rating que de 76,7. Sa position moyenne en piste est de 17,0 et n’a enregistré aucun meilleur tour. Pire encore il n’a passé que 52 % des tours dans le top-15.

La plus grosse surprise ce week-end pourrait bien venir de Brad Keselowski qui avait mis pas mal de temps à s’habituer aux circuits difficiles l’an dernier. Le vainqueur de la dernière course disputée cette saison n’avait pas été ridicule en 2008 sur les routiers avec un rating de 88,4, une position moyenne en piste de 16,9 et deux meilleurs tours.

Nullam ut venenatis nec eget ultricies pulvinar