Statistiques : Fin de série pour Hornaday ?

Huit statistiques composent le célèbre ‘driver rating’ en NASCAR, qui regroupe tout un tas d’informations pour calculer les performances d’un pilote sur un circuit donné. Créé en 2005, le ‘driver rating’ moyen d’un pilote est établi en fonction de ses résultat sur le circuit en question mais ne prends en compte que les courses disputées depuis 2005, date de l’apparition de cette statistique.

Ainsi, sur les huit statistiques composant le ‘rating’ d’une pilote, Ron Hornaday Jr. pointe en tête de … zéro catégorie sur le Bristol Motor Speedway. Cela ne signifie pas forcément la fin de série de cinq victoires consécutives du pilote Chevrolet cette saison, mais cela démontre bien qu’Hornaday est humain et surtout, qu’il n’est plus vraiment à son aise à Bristol.

Oui, il fut un moment où le triple champion de la Truck Series dominait la concurrence à Bristol. En 1997, il se payait le luxe de mener les 200 tours de l’épreuve alors que l’année suivante, il n’en menait ‘que’ 187 sur 206. Il était parti en pole position lors de ces deux courses. Mais aujourd’hui, la musique n’est plus la même.

Voici la description des huit statistiques qui composent le ‘driver rating’ avec les performances de Ron Hornaday Jr. :

– Victoires : Le pilote Chevrolet est le seul pilote à avoir plusieurs victoires à Bristol, en l’occurrence deux, mais il n’a pas gagné depuis l’instauration du ‘rating’ en 2005.

– Position moyenne à l’arrivée : Depuis 2005, le triple champion de la Truck a une position moyenne à l’arrivée de 17,2.

– Arrivées dans le top-15 : Lors des quatre derniers rendez-vous à Bristol, Hornaday est arrivé seulement deux fois dans le top-15. Il a terminé 27ème en 2006 et 24ème la saison passée.

– Position moyenne en course : Le pilote de la Kevin Harvick Incorporated dispose de la septième position moyenne en course avec 12,4 alors que c’est cette statistique qui est la plus importante dans le calcul du driver ‘rating’. Mike Skinner, Kyle Busch et Todd Bodine ont tous une position moyenne en course inférieure à 10.

– Vitesse moyenne sous drapeau vert : Ron Hornaday Jr. pointe ex sixième place dans cette catégorie avec 114,860 miles. Tous les pilotes qui le devancent sont au dessus des 115 mph.

– Meilleurs tours en course : Hornaday a réalisé seulement dix-neuf meilleurs tours lors des quatre dernières courses de Bristol. Ce n’est même pas un cinquième de Kyle Busch qui a aligné 101 meilleurs tours.

– Nombre de tours menés : Lors des quatre dernières courses de Bristol, le triple champion Truck n’a mené aucun tour. Il faut remonter à 1999 pour le voir mener à Bristol et encore, puisqu’il n’avait mené qu’une seule boucle cette année là. Mike Skinner mène cette statistique avec 226 tours menés devant Kyle Busch (145 tours bouclés en tête).

– Arrivée dans le tour du leader : Le pilote Chevrolet n’a terminé que deux fois dans le tour lors des quatre derniers rendez-vous dans le Tennessee. Il n’avait bouclé que 183 tours sur les 200 que comptait l’épreuve l’année dernière.

– ‘Driver Rating’ : Aux vues des statistiques précédentes, il n’est donc pas anormal qu’Hornaday ait un rating relativement faible avec 85,5 soit le neuvième rating. Bristol est d’ailleurs son plus mauvais rating de la saison juste devant le Michigan (86,6).

Ron Hornaday : “Bristol à changé. Depuis qu’ils ont refait la surface du circuit, c’est devenu très différent. Lorsque je pilotais pour Dale et Teresa Earnhardt, la majorité des dépassements se faisait en mettant le pilote devant vous hors trajectoire. J’ai beaucoup appris sur ce circuit avec Dale. Mais je sais également que je n’ai jamais gagné sur le nouveau Bristol.”

libero. suscipit at Donec in mattis ut ante. Praesent consectetur quis