Joey Logano passe la quatrième !

Kyle Busch semblait bien parti pour remporter son second succès au Kansas, mais après avoir mené 173 tours sur les 200 qui étaient prévus, Busch a cédé – une nouvelle fois – dans les derniers tours à l’attaque de Joey Logano qui n’aura mené que les quatre derniers tours pour décrocher sa quatrième victoire de la saison, sa cinquième en carrière.

Auteur de la pole position, Parker Kligerman conservait l’avantage dans les premiers tours, alors que Patrick Sheltra était le premier pilote à aller percuter le mur extérieur dans le virage n°2 dès le deuxième tour. Dès le restart, Kyle Busch allait se montrer très pressant sur Kligerman pour prendre la tête dès la huitième boucle.

Alors que la première salve de ravitaillements s’effectuait sous drapeau vert, John Wes Townley était victime de l’explosion de son pneumatique arrière gauche. Si le pilote Ford était capable de contrôler tant bien que mal sa voiture, il ne pouvait éviter de semer des débris sur la piste, forçant ainsi les officiels à sortir la deuxième neutralisation de la journée. A ce moment là, c’est Greg Biffle qui pointait en tête, puisqu’il n’avait pas encore ravitaillé alors que seulement quinze pilotes étaient encore dans le tour.

Dès la relance, Kyle Busch récupérait la tête avant de s’arrêter lors de la neutralisation suivante au tour 77 après que Peyton Sellers ait eu un accident dans la ligne droite arrière. Brad Keselowski profitait de cette neutralisation pour ne prendre que deux pneumatiques neufs – le train extérieur – mais il allait se faire dépasser dès la relance par Kyle Busch qui avait pris quatre pneumatiques.

A soixante tours du but, la course était de nouveau neutralisée pour cause de débris et cette fois-ci c’est Brian Vickers qui ne prenait que deux pneumatiques neuf et de fait repartait en tête. Malheureusement pour le pilote Toyota, il allait se faire rapidement dépasser par sous poursuivants qui avaient tous pris quatre pneumatiques neufs. Pire encore, il allait partir en tête à queue après être remonté sous le nez de Carl Edwards, ce dernier ne pouvant éviter de le bumper.

Vickers pourra repartir dans le tour avec une voiture ne portant que peu de stigmates du contact. L’avant-dernière neutralisation de la course allait intervenir au tour 184 après que Michael Annett soit allé taper le mur dans la ligne droite arrière. Kyle Busch, toujours en tête à ce moment là choisissait de rester sur la piste, tout comme les leaders.

La relance intervenait au tour 189 et les deux pilotes de la Joe Gibbs Racing se retrouvaient aux deux premières positions. Contrairement aux précédents restarts, Kyle Busch n’a pas été en mesure de s’échapper et est resté sous la pression constante de son équipier Joey Logano.

Le dernier drapeau jaune intervenait au tour 192 après l’accident impliquant Vickers, Erik Darnell et Brendan Gaughan. Les six derniers tours de l’épreuve se sont déroulés sous drapeau vert et Logano a maintenu la pression sur Kyle Busch pour prendre l’avantage à quatre boucles du but.

Derrière les deux équipiers de la Joe Gibbs Racing, Brad Keselowski a pris la troisième place devant Kevin Harvick et Greg Biffle. Justin Allgaier, sixième, a été le meilleur rookie, alors que le top-10 est complété par Carl Edwards, Scott Speed, Clint Bowyer et Reed Sorenson.

Au classement général, Kyle Busch compte désormais 245 points d’avance sur Carl Edwards, alors que Brad Keselowski est à 307 points. Jason Leffler et Justin Allgaier complètent le top-5 du général.

commodo consectetur ipsum dictum commodo ut dolor. sem, eleifend sit Aliquam Praesent