CARFAX 400 : faits marquants

Kevin Harvick a remporté les CARFAX 400, sa quatorzième victoire en 345 départs en NASCAR Sprint Cup Series.

Grâce à ce succès, le pilote de la Chevrolet n°29 est maintenant assuré de participer au Chase en fin de saison. Il est le seul à être mathématiquement qualifié.

Il s’agit du troisième succès de Kevin Harvick cette saison et c’est également son seizième top-10.

Il s’est imposé pour la première fois de sa carrière sur le Michigan International Speedway, ovale sur le compte il compte désormais vingt départs et et sept top-10. Avant cette épreuve, son meilleur résultat était une deuxième place en 2003.

Cette victoire est la première de Kevin Harvick ailleurs que sur un ovale autre qu’utilisant des plaques de restrictions depuis Phoenix en novembre 2005.

Il s’agit du quatrième succès consécutif du pilote de la Chevrolet n°29 de la Richard Childress Racing sur un superspeedway.

Richard Childress a renoué avec la victoire au Michigan en tant que propriétaire. Son dernier succès sur cet ovale de deux miles datait de 1990 avec le regretté Dale Earnhardt.

Deuxième, Denny Hamlin a enregistré son sixième top-10 en dix courses au Michigan et sa dixième arrivée parmi le dix premiers cette année. C’est le quatrième top-10 consécutif du pilote de la Joe Gibbs Racing au Michigan.

Carl Edwards a pris la troisième place, son onzième top-10 en treize courses courues à Brooklyn. Il s’agit de la huitième course consécutive au Michigan ponctuée par un top-15 pour le pilote de la Ford Fusion n°99.

Edwards a également enregistré six top-10 lors des six dernières épreuves tenues au Michigan, la plus longue série en cours. C’est aussi sa treizième arrivée dans le tour du leader.

Greg Biffle a pris la quatrième place, soit sa seizième course de rang où il voit l’arrivée sur ce superspeedway.

Matt Kenseth s’est classé cinquième, son premier top-10 lors des quatre dernières épreuves disputées sur cette piste.

Jimmie Johnson a terminé l’épreuve en douzième position et sur les six dernières courses disputées cette saison, il ne compte qu’un top-10. Le Michigan étant l’une des quatre pistes sur lesquelles Johnson n’a jamais connu les joies de la victoire. (Watkins Glen, Joliet et Homestead étant les trois autres.)

Pour la quatrième fois de la saison après Atlanta, Dover et Indianapolis, aucun membre de la Hendrick Motorsports n’a réussi à se classer dans le top-10 sous le drapeau à damier.

Aucun rookie n’était engagé ce week-end.

mi, mattis felis et, Donec tempus