PEAK Antifreeze Indy 300 : faits et déclarations

Faits :
Le double champion IndyCar a fait étalage de tout son talent sur les ovales d’1,5 mile pour décrocher la victoire samedi soir sur le Chicagoland Speedway.

Au volant de sa monoplace numéro #10 du team Chip Ganassi Racing, l’Ecossais a décroché son troisième succès de la saison. Il s’était auparavant imposé à Indianapolis et Mid-Ohio.

Cette victoire est sa deuxième en carrière sur le Chicagoland Speedway. Il s’était imposé une première fois en 2007, année de son premier titre de champion.

Grâce à cette victoire, Franchitti totalise désormais 26 succès en IndyCar (CART et IRL). Il se classe au 11ème rang des pilotes les plus victorieux à égalité avec Rodger Ward.

En terminant au deuxième rang, Dan Wheldon égale son meilleur résultat de l’année. Le pilote Panther Racing avait terminé deuxième lors des 500 Miles d’Indianapolis.

Sur la troisième marche du podium, on retrouve Marco Andretti qui lui aussi égale son meilleur résultat de l’année après Indianapolis et le Texas.

A noter que le podium est identique à celui vu lors des 500 Miles d’Indianapolis.

Son coéquipier, Ryan Hunter-Reay a réalisé une excellente prestation et a conclu sa course en quatrième position. L’Américain obtient son meilleur résultat en carrière sur un ovale.

La marge séparant le vainqueur du deuxième est de 0,0423sec, soit la sixième plus petite de l’histoire de l’IndyCar.

Déclarations :
Dario Franchitti :Nous étions en difficulté avec la voiture dans le trafic tandis que nous perdions des positions. Pas mal de choses folles se passaient sur la piste. J’étais plus à l’aise sur la partie haute. Le dernier arrêt était la clé pour nous permettre de ressortir devant. Dan Wheldon me poussait tout le temps (ndlr : grâce au draft), il m’aidait. Je lui donnais de la place à l’intérieur. Nous travaillions très, très bien ensemble ici. (A propos du comportement de certains pilotes). Nous sommes chanceux que tout le monde reparte en un seul morceau.

Dan Wheldon :Bon boulot de la part de chacun chez Panther Racing. Nous continuons de travailler très, très dur. Pour être honnête, à la fin, la raison pour laquelle j’ai travaillé si dur avec Dario et essayé de rester avec lui, était dû au fait qu’il était si propre (ndlr : dans son pilotage) et et professionnel. C’est un vrai gentleman et un super pilote. Les mécanos ont fait un travail remarquable et c’était une solide performance. Je dois remercier mon équipe et les spectateurs qui étaient debout à la fin de la nuit. C’était une course excitante comme on l’attendait.

Marco Andretti :C’est bon de goûter au succès de nouveau. Ca a été difficile sur les circuits routiers dernièrement, donc je suis heureux de finir sur le podium. Nous avons perdu quelques positions lors des arrêts aux stands, donc nous devons analysé ce qui s’est passé. C’était préjudiciable.

Ryan Hunter-Reay :Je suis heureux avec un top-4. Mais je suis gêné par la façon dont certains pilotaient. C’était de la folie sur la piste. Lorsque vous mettez 15 voitures dans un groupe qui vise la victoire, vous aurez des gars qui seront fous.

ut id, Praesent dolor. nunc massa pulvinar Lorem eleifend