Mickaël Cado, le gladiateur de Bristol

Parti de la pole, victime de deux accidents suite à des contacts avec Jean-Philippe Chrétien et relégué à deux tours, Mickaël Cado a dû remonter le peloton pour remporter la course de Bristol en US-RACING i-FRN Cup Series.

Après avoir mené 65 des 253 tours Mickaël Cado s’impose pour la seconde fois de cette saison automnale en US-RACING i-FRN Cup Series. Le pilote de la Race Clutch fait coup double, puisqu’il s’empare des commandes du championnat.

Au terme d’une course agitée avec plus d’une dizaine de neutralisations, le pilote de la Chevrolet n°48 a dû ferrailler avec ses adversaires tout au long de l’épreuve et après deux incidents avec Jean-Philippe Chrétien, il a dû faire preuve de patience pour remonter tout le peloton.

Celle-là je la savoure plus que la semaine dernière à Richmond, car je n’ai pas crashé mon coéquipier (Cyril Nousbaum – ndlr). Le premier incident avec Jean-Philippe (Chrétien), je parviens à contrôler sans taper le mur. Sur le second accident, je prends une pénalité pour trop d’incidents donc je perds deux tours sous vert. En fin de course j’étais à la limite d’incidents, je n’ai pris que deux pneumatiques, car je pensais que beaucoup de monde allait prendre deux pneumatiques et je ne voulait pas me retrouver quatre ou cinquième.

Mickaël Cado

Mickaël Cado remporte la course devant Kévin Pommier, Cyril Nousbaum, Yassine Barnak, Cédric Colléau, Francis Dechilly, Paul Mazière, Bertrand Fourniret, Jean-Baptiste Charles et Jean-Philippe Chrétien pour le top 10.

Parti de la pole position, Mickaël Cado mène le peloton durant le premier tiers de l’épreuve, mais deux contacts à une vingtaine de tours d’intervalle avec Jean-Philippe Chrétien lui fait perdre deux tours et l’élimine tmporairement de la course à la victoire.

Juste après la mi-course un contact entre Ugo Debets et Julien Jean est à l’origine de la sixième neutralisation, ce qui permet à Mickaël Cado de revenir dans le tour.

Comme souvent à Bristol les neutralisations s’enchaînent. Bertrand Fourniret, Joël Guez, Julien Jean, Antoine Marc sont autant de pilotes impliqués dans divers accidents.

Que ce soit face à Jean-Baptiste Charles ou Jean-Philippe Chrétien, Cyril Nousbaum gère à chaque fois ses relances et mène le peloton sans jamais laisser la moindre chance à ses rivaux de passer.

La course en intégralité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Curabitur pulvinar ultricies suscipit in diam mattis Donec nunc