Après 12 tours de bagarre et un suspense intense, Alex Gurney a finalement pris l’avantage sur Max Papis à seulement deux tours de l’arrivée pour remporter sa première victoire en Grand-Am au volant de la Pontiac Riley n°99 qu’il a partagé avec Jon Fogarty.

Gurney a récupéré le volant de la voiture n°99 au tour 60 et il pointait à cet instant de la course à 12 secondes de Max Papis, leader de la course au volant de la n°75. Grâce à une fin de course exemplaire et très solide, Gurney a réussi à rétablir le contact à 15 tours de l’arrivée.

Il a ensuite rapidement pris l’avantage sur Papis, gêné par le traffic lors d’un dépassement musclé au tour 88. Mais le champion 2004 n’a pas abandonné pour autant et il a repris la tête de la course dans des conditions identiques quelques tours plus tard.

Finalement, au tour 97, Papis, sous la pression est parti à la faute dans le virage 5 laissant le champ libre à Gurney.

Partis de la pole position Colin Braun et Papis ont mené à eux deux 86 tours des 100 que comptait la course de Mexico. Braun a mené les 56 premiers tours avant de laisser la voiture à Papis. C’est la deuxième fois en deux courses que Braun termine deuxième à Mexico.

Jan Magnussen et Max Angelelli ont terminé à la troisième place au volant de la Pontiac Riley n°10. Scott Pruett a terminé quatrième et conserve la tête du championnat avec trois points d’avance sur Magnussen et Angelelli.

Patrick Long et Jörg Bergmeister ont complété le Top-5 dans la Porsche n°23.