Jimmie Johnson a résisté aux nombreux ‘Bump’ de son coéquipier Jeff Gordon pour aller chercher sa troisième victoire de l’année sur le Martinsville Speedway. C’est la première fois depuis 1996 qu’un pilote remporte trois des six premières épreuves de la saison. Le dernier en date à avoir réalisé cet exploit avait été un certain Jeff Gordon et il avait également remporté le championnat cette année là.

Pendant deux tours, les coéquipiers de la Hendrick Motorsports se sont affrontés à coup de pare-choc mais le respect entre les deux hommes est tel que personne n’a été envoyé dans le mur. Au final ils nous ont offert une arrivée très propre et c’est Johnson qui a coupé la ligne d’arrivée avec 0.065 secondes d’avance sur Gordon.

Johnson s’attendait à une lutte acharnée avec son co-propriétaire car Gordon avait manifestement la meilleure voiture ce dimanche sur le mythique short-track en forme de trombone. Lors du dernier restart à 18 tours de l’arrivée, l’affrontement entre les deux hommes était inévitable.

L’auteur de la pole position, Denny Hamlin, a été très solide durant toute la course et il a terminé troisième. Il a dominé la première partie de l’épreuve en menant 125 tours mais des problèmes dans les stands l’ont écarté de la tête du peloton à la mi-course.

La course a été interrompue pendant une trentaine de minutes à cause de la pluie au tours 356 alors que Dale Earnhardt Jr. menait. Ce dernier à bouclé 137 tours en tête du peloton – plus grand nombre de tours menés – et a terminé cinquième derrière un autre pilote de la Hendrick Motorsports, Kyle Busch. Jeff Burton, Tony Stewart, Scott Riggs, Jamie McMurray et Matt Kenseth ont complété le Top-10.

Grâce a sa deuxième place, Gordon conserve la tête du championnat de la Nascar Nextel Cup. Il possède désormais 28 points d’avance sur Burton et 60 sur Johnson.