Scott Wimmer a remporté sa première course de la saison sur le circuit de Nashville. Wimmer a pris l’avantage sur son coéquipier Clint Bowyer à 21 tours de l’arrivée et a coupé la ligne en tête avec une avance de 0.578 seconde. C’est le première victoire de Wimmer depuis cinq ans et c’est la première fois de la saison que ce n’est pas un pilote de Sprint Cup qui s’impose.

Le champion 2007 de la série Carl Edwards termine troisième mais à presque six secondes du vainqueur. Brad Keselowski et le surprenant Kelly Bires complètent le top-5. David Stremme, Denny Hamlin, Cale Gale, David Reutimann et Bobby Hamilton Jr. complètent le top-10. A noter que seul les huit premiers ont terminé dans le tour du leader et que Bires a signé son premier top-5 en carrière ce weekend.

Mais c’est pourtant encore une fois Kyle Busch qui a dominé la course puisqu’il a mené pas moins de 125 tours lors des 162 premières boucles. Mais toutes ses chances de victoire se sont envolées lorsqu’il est parti en survirage à la sortie du virage quatre avant de toucher Clint Bowyer et d’endommager sa voiture à l’avant droit. Malgré un passage dans l’herbe, la NASCAR a décidé de ne pas sortir le drapeau jaune et Busch n’a jamais pu revenir sur les leaders après cet incident. Il a finalement terminé 18ème à deux tours.

« Au début je n’avais pas trop envie de revenir en NASCAR Nationwide Series et je voulais également faire une saison complète si je retournais dans cette série. Malhereusement je n’ai pas eu trop le choix. Mais lorsque Richard Childress m’a demandé de piloter pour lui en saison partielle, j’ai bien réfléchi et je me suis finalement dit qu’être dans une écurie de pointe avec d’excellents coéquipiers était la meilleur chose qu’il pouvait m’arriver. Certes j’aurais pu faire une saison complète dans une petite écurie, mais les résultats n’auraient pas été les mêmes. » déclarait Scott Wimmer après la course.

« Maintenant je donne juste le meilleur de moi-même pour Richard et j’ai démontré hier que j’avais toutes les capacités pour faire une saison complète en Sprint ou en Nationwide. Je suis vraiment très heureux d’être de retour sur la victory lane. » déclarait le vainqueur de la course après arrivée. Les pilotes RCR ont remporté les deux dernières courses dans cette série et prouvent donc que cette écurie est très en forme en ce début de saison.

Scott Wimmer avait déjà aidé la RCR à remporter le classement des propriétaires avec la voiture n°29 l’année dernière en Nationwide. Mais il n’avait pas remporté la moindre course depuis Pike’s Peak en 2003, soit 53 départs sans aller sur la victory lane.

David Reutimann était excellent troisième lorsqu’il a du rentrer aux stands à huit tours de la fin pour faire un ‘gaz and go’. Heureusement pour lui moins de dix pilotes étaient dans le tour du leader à ce moment là et David a tout de même terminé dans le top-10. Wimmer était également à la limite puisqu’il a épuisé tout son carburant lors des célèbres burnouts.

« Nous étions vraiment très juste en carburant » déclarait le crew chief de Scott Wimmer, Pat Smith, après l’arrivée. « Nous savions lors du dernier restart que nous pouvions aller au bout, alors j’ai demandé à Scott de commencer à économiser du carburant. De plus nous avions une excellente voiture, donc pourquoi ne pas aller chercher la victoire ? Nous l’avons fait, et Scott a fait un excellent travail puisqu’à trois tours près, on était en panne sèche. »

Les deux premiers tiers de la course se sont résumé à un duel entre Kyle Busch et Clint Bowyer. Le pilote de la Joe Gibbs Racing perdait une première fois la tête de la course lors des arrêts aux stands au tour 62 après avoir mené tous les premiers tours. Dès le restart les pilotes s’échangeaient le commandement. Bowyer menait finalement 29 tours avant que Kyle ne repasse devant au tour 100.

Kyle Busch a désormais mené 345 tours cette saison mais n’a toujours pas remporté la moindre victoire dans cette série. Pourtant hier soir, il était encore une fois le plus fort et seul Bowyer semblait en mesure de la contrer. « Juste une erreur stupide de ma part » résumait Kyle Busch après l’arrivée.