Hormis le vainqueur Carl Edwards, la quasi-totalité des pilotes se sont plaints de la COT après la course. Et tête de gondole, les deux pilotes Hendrick, Jimmie Johnson qui a pris la deuxième place et Jeff Gordon qui a terminé à la 43ème et dernière position après un accident.

« La voiture est tellement dépendant de l’aérodynamique, que le pilote devant vous a un avantage majeur. Plus que jamais.« 
« Nous avons tous peur de rouler côte-à-côte, et vous pouvez être près uniquement du gars devant vous. Je peux vous dire à quel point la voiture se pilote mal… Mes mains étaient toujours occupées.« 

Pour Jeff Gordon, la course fut un véritable calvaire dès le départ jusqu’à son accident au tour 109 :
« Nous avons essayé tous les réglages que nous ayons pu trouver, mais aucun d’entre eux ne semble fonctionner. Je me trainais juste à chaque tour.« 
« Nous avons eu nos moments où la voiture marchait bien. Mais vous savez quoi, quand la voiture est mauvaise, je suis complètement perdu là. Je ne me suis jamais senti si perdu en piste depuis ma saison de rookie (ndlr : en 1993).«