Construit en 1909 avec 3,2 millions de briques l’Indianapolis Motor Speedway était initialement conçu pour aider au développement des voitures construites dans la région, mais très vite le speedway va proposer une course de 500 miles.

1911 : C’est le 30 mai 1911, jour du Memorial Day, que se déroule le premier 500. Ray Harroun enlève cette course. Il décidera d’arrêter la course automobile à l’issue de l’épreuve, et ne reviendra jamais à Indianapolis pour défendre son titre. 80.200 spectateurs pouvaient assister à la course en échange d’un ticket vendu un dollar.

1913 : Jules Goux devient le premier Européen et le premier Français à s’imposer.

1915 : Ralph De Palma est le premier Italien à remporter cette épreuve.

1920 : Gaston Chevrolet se tue dans une course à Beverly Hills et devient le premier vainqueur de l’Indy 500 à disparaître en course.

1921 : Howdy Wilcox est le premier pilote à s’imposer (1919) et à terminer dernier (1921).

1922 : Jimmy Murphy est le premier pilote à s’imposer depuis la pole position. Il devient également le premier pilote à mener le premier et le dernier tour de l’épreuve.

1923 : Jimmy Murphy entre dans l’histoire comme étant le premier champion en titre de l’Indianapolis 500 à mener le premier tour de la course suivante.

1929 : Cliff Woodbury devient le premier poleman à terminer l’épreuve en dernière position, après qu’il se soit crashé dès le troisième tour.



Louis Meyer premier homme à boire du lait.

© Indy Racing League

1936 : Louis Meyer est le premier pilote à boire du lait sur la Victory Lane. C’est également la première fois que le célèbre Borg Warner Trophy fait son apparition.

1946 : Après une coupure due à la seconde guerre mondiale, l’Indianapolis 500 reprend ses droits en 1946 et George Robson devient le premier Britannique à s’imposer.

1948 : Le speedway a sa propre équipe de sécurité. Depuis 1911 c’était les gardes nationaux de l’Indiana qui assuraient ce rôle.

1950 : Walt Faulkner devient le premier rookie à signer la pole position.

1952 : La radio de l’Indianapolis Motor Speedway retransmet la course dans son intégralité pour la première fois.

1958 : La première ligne est composée de Dick Rathmann, Ed Elisian et Jimmy Reece, cependant pour la première fois de l’histoire aucun des trois pilotes qualifiés en première ligne ne parviendra à mener le premier tour.

1965 : Jim Clark est le premier ancien champion du monde de Formule 1 à remporter l’épreuve. Il est également le premier Ecossais à remporter la course.

1969 : Mario Andretti enregistre sa seule et unique victoire en carrière à Indianapolis.

1974 : Il faut attendre 1974 pour voir une course se dérouler le dimanche sur l’Indianapolis Motor Speedway. Jusqu’à présent la politique du circuit était : “Jamais le dimanche.”

1978 : Créé par Arthur W Graham III, un système informatique permet de comptabiliser le temps de chaque pilote. Ce système permettra d’améliorer durablement la précision des temps au tour des pilotes. Ce système permettait simultanément d’afficher les temps au tour des pilotes ainsi que le tour dans lequel était le leader.

1983 : Al Unser et Al Unser Jr. sont les premiers pères et fils à se côtoyer sur la piste.



Michael Andretti décroche le titre de meilleur rookie en 1984.

© Indy Racing League

1984 : Michael Andretti devient le premier pilote fils d’un rookie de l’année à décrocher le titre de débutant. En 1965 Mario était sacré meilleur rookie de l’année, dix-neuf ans plus tard, Michael co-détient se titre avec le Colombien Roberto Guerrero.

1986 : ABC Sports est la première chaîne de télévision à diffuser l’intégralité de l’épreuve en direct.

1988 : Vill Vukovich III devient le troisième pilote de la famille à se qualifier et à courir l’Indy 500. Son grand père s’est imposé à deux reprises (1953 et 1954) et son père à pour meilleur résultat une seconde place.

1992 : Al Unser Jr. devient le premier fils d’un ancien vainqueur de l’Indy 500 à s’imposer.

1996 : C’est Tony Stewart qui mène le peloton le dimanche alors qu’il n’a pas signé la pole position. C’est Scott Brayton qui signe la pole position devant Arie Luyendyk. Arie est rapidement déclassé pour monoplace non conforme. Tony Stewart hérite de la deuxième position. Quelques jours plus tard durant les derniers essais, Scott Brayton se tue suite à un accident alors qu’il pilotait sa monoplace de remplacement. Danny Ongias qui doit remplacé Scott est contraint de partir depuis le fond de grille comme le prévoit le règlement. Tony Stewart part donc depuis la pole position le dimanche alors qu’il n’a pas signé le meilleur temps des qualifications.

2002 : Helio Castroneves est le premier rookie à conserver son titre à Indianapolis.



2005 : Danica Patrick première femme qui mène l’Indy 500.

© Michael Voorhees / Indy Racing League

2005 : Danica Patrick devient la première femme à mener cette course. Elle parcourra 19 boucles en tête du peloton et se classera quatrième ce qui est à ce jour le meilleur résultat pour une femme à l’arrivée de l’Indianapolis 500.

2006 : Marco Andretti est le premier pilote à remporter le titre de rookie après que son père et son grand-père aient réalisé cet exploit.

2007 : Pour la première fois dans l’histoire des 500 miles trois femmes sont au départ (Duno, Fisher et Patrick.). Deux d’entre-elles verront le drapeau à damier (Sarah Fisher et Danica Patrick.).