Plus tôt ce mois, Scott Dixon avait signé le meilleur temps des essais. Lors du Pole Day, il a été le plus rapide sur la série de quatre tours et hier à Indianapolis il a mené 115 des 200 tours de course dont les 29 derniers pour finalement s’imposer et rentrer dans l’histoire.

« Quelle journée ! » a déclaré Dixon, nouveau leader du championnat, en sortant de sa monoplace.

« Je n’arrive pas y croire. Vous pensez toujours que quelque chose va mal tourner. Je dois remercier ma femme c’est certain. Elle a dû vivre avec mes changements d’humeur. Quelle journée. Nous avions une bonne voiture. Nous n’avions qu’à la garder sur la piste et rester à l’écart des autres au moment des restarts. Il y a eu tellement de drapeaux jaunes, c’était vraiment dur de rentrer dans le rythme. »

En début de course, Dixon a dû se bagarrer avec son coéquipier de la Target Chip Ganassi Racing Dan Wheldon. Wheldon, vainqueur en 2005 de l’épreuve a pris l’avantage sur Dixon à trois reprises. A eux deux, les pilotes de la Chip Ganassi ont mené 145 tours.


Les deux pilotes Ganassi auront dominé cette édition.

© Steve Snoddy / Indy Racing League

Après que la voiture de Wheldon ait rencontré des problèmes de stabilité à la mi course, Dixon a dû faire face aux attaques du jeune Marco Andretti et de Vitor Meira.

Andretti, qui avait terminé à la deuxième place en 2006, a mené à deux reprises pour un total de 15 tours. Meira a lui aussi pris la tête du peloton au 160ème tour en profitant d’un restart pour se glisser entre Dixon et Ed Carpenter à l’entrée du virage n°1. Meira a mené 11 tours avant que Dixon ne reprenne définitivement le contrôle de la course.

Meira a terminé la course deuxième devant Andretti. Helio Castroneves, double vainqueur des 500 miles d’Indianapolis a terminé quatrième devant Carpenter.



Plus de peur que de mal pour Alex Lloyd après son accident.

© Bret Kelley / Indy Racing League

Quatrième de l’épreuve, le Brésilien Helio Castroneves était déçu de ce résultat. « Quatrième n’était pas le résultat attendu par l’écurie. Nous avons fait tout ce que nous avons pu, en vain. Dans un moment j’ai eu un incident avec un autre pilote et j’ai récupéré un débris sur mon aileron avant, je suis donc repassé par les stands pour réparer » a déclaré le double vainqueur des 500 miles. « Bravo à Scott Dixon qui a fait du bon boulot. L’écurie Ganassi semble la plus forte, mais le championnat est très long et nous allons travailler très dur » a ajouté Castroneves.

A noter que cette course a été ralentie par un total de six accidents dont celui de Danica Patrick. Elle a percuté Ryan Briscoe en sortant des stands au 171ème tour. C’est la première fois de sa carrière qu’elle ne termine pas la course des 500 miles dans le tour du leader.

C’est Graham Rahal qui aura été le premier à se retirer de la course après un accident au tour 36, le jeune pilote de la Newman/Haas/Lanigan Racing n’a pas été blessé, mais sa monoplace n’était plus en état de continuer. Alex Lloyd s’est également crashé au 151ème tour, après avoir perdu le contrôle de sa monoplace il a fini sa course dans la ligne des stands. Fort Heureusement, personne ne se trouvait à cet endroit au moment de l’incident.