Kyle Busch offre sa première victoire à Toyota

Ce week-end à Atlanta, Kyle Busch est devenu le premier pilote à remporter une course de Nascar Craftsman Truck Series et une course de Nascar Sprint Series le même week-end en offrant au constructeur Japonais sa première victoire dans la série reine.

Il a surmonté plusieurs challengers dimanche y compris son coéquipier Tony Stewart, lui aussi sur Toyota pour aller chercher sa première victoire de la saison.

La course a été très difficile pour de nombreux pilotes qui ont dû lutter avec des voitures très mal équilibrées sur la surface très glissante d’Atlanta.

Cette victoire est également la première pour l’un des hommes les plus sympathiques de la Nascar, le crew chief Steve Addington, qui a gravi tous les échelons de la hiérarchie pour atteindre sa position actuelle au sein de la Joe Gibbs Racing. Addington a travaillé pendant de nombreuses années dans les séries de développements avant de faire équipe avec l’une des plus jeunes stars de la Nascar. En s’imposant dimanche, Busch est en effet devenu le plus jeune vainqueur de cette épreuve.


Chris Graythen/Getty Images for NASCAR

Sur la ligne d’arrivée derrière les deux pilotes de la Gibbs, on retrouve Dale Earnhardt, Jr., qui a déclaré en sortant de sa voiture que cette course avait été une des plus difficiles de sa carrière, mais a également ajouté “mais c’est comme cela que ça doit être.”

Greg Biffle a terminé quatrième devant le quadruple champion de la Nascar Jeff Gordon.

Clint Bowyer, Kevin Harvick, Matt Kenseth, Brian Vickers et Jeff Burton ont complété le Top-10 de cette course.

La neuvième place de Vickers est un excellent résultat pour ce pilote qui doit – en ce début de saison – se qualifier au temps. Au volant de sa Toyota Red Bull, il a rattrapé un tour de retard pour finalement terminer dans le Top-10.

La course a été beaucoup moins heureuse pour Elliott Sadler qui a été à l’origine de trois neutralisations consécutives lorsque sa voiture perdait du grip et partait en tête à queue.

Carl Edwards, vainqueur à Fontana et Las Vegas, a semblé en mesure de s’imposer pour la troisième fois de suite, mais son moteur a explosé au 275ème des 325 tours de la course.

Une neutralisation pour débris a été déclenchée au 38ème tour et a resserré le peloton, mais Earnhardt avait déjà pris un tour à la moitié des pilotes. Lors du restart, Earnhardt a immédiatement repris ces distances sur Busch et le peloton.

Juan Pablo Montoya, qui avait terminé cinquième en mars dernier sur ce circuit, pointait à cet instant à la 11ème place après s’être élancé 19ème sur la grille de départ.

Busch a finalement réussi à prendre la tête de la course lorsqu’Earnhardt a rencontré des problèmes de tenu de route avec sa voiture. Le plus jeune des frères Busch a alors immédiatement fait le trou avant qu’un nouveau drapeau jaune ne soit sorti au 84ème tour.


John Harrelson / Getty Images for NASCAR

Lors du restart, Busch a une nouvelle fois repri les choses en main suivit par Hamlin, Earnhardt, Kevin Harvicket Gordon.

Quelques tours plus tard, Earnhardt a pris l’avantage sur Hamlin avant que Kasey Kahne ne parte à la faute au volant de sa Dodge à la sortie du virage quatre.

Au restart, Busch pointait toujours en tête devant Earnhardt, Harvick, Bowyer et Gordon. Stewart, 32ème sur la grille, pointait alors à la sixième position. Au 129ème tour, Harvick a dépassé Earnhardt, qui n’a pas non plus pu résister à Bowyer.

Peu après la mi-course, lors de la première série de ravitaillement sous drapeau vert, Bowyer était en tête devant Busch et Harvick. Hamlin, Edwards, Gordon, Earnhardt, Stewart, Jeff Burton, Ryan Newman, Kenseth, Montoya, Bobby Labonte, Johnson et Biffle complétait le Top-15.

Au classement général, Busch conserve la tête devant Biffle avec 73 points d’avance. Sam Hornish Jr. (24ème) a été le meilleur rookie de la course On notera également la 38ème du pilote canadien Patrick Carpentier qui voit le drapeau à damier pour la première fois de la saison.

vel, efficitur. justo Phasellus risus. lectus Curabitur leo Aliquam Donec amet,