Kyle Busch met fin à la série de la Joe Gibbs Racing

Kyle Busch a remporté les CARQUEST Auto Parts 300 samedi soir sur le Lowe’s Motor Speedway sous drapeau jaune quand l’accident de Mike Wallace a forcé les officiels de la NASCAR à neutraliser l’épreuve alors que Busch venait de passer sous le drapeau blanc.

Le pilote de la Toyota n°32 engagée par la Braun Racing a mis fin à la série de quatre victoires consécutive de la Toyota n°20 appartenant à son propriétaire Joe Gibbs. Denny Hamlin, qui était derrière le volant de la n°20 samedi a terminé deuxième devant Brad Keselowski, Dale Earnhardt Jr. et l’auteur de la pole position Brian Vickers.

“Avant la course, j’espérais pouvoir gagner la course devant lui (Hamlin)” a déclaré Busch.

Son vœux s’est exhaussé, mais le spectacle s’est déroulé derrière lui entre Hamlin et Keselowski lors de la dernière neutralisation. Keselowski a percuté la Camry d’Hamlin alors que les voitures roulaient derrière le pace car. Hamlin a immédiatement répondu en rentrant ouvertement dans la Chevrolet n°88 de Keselowski.

“Mais pourquoi a-t-il fait ça ?” a demandé Earnhardt, propriétaire de la voiture de Keselowski. “Brad l’a juste bumpé un peu durant le drapeau jaune et Denny a complètement endommagé la voiture.”

Alors que Busch fêtait sa 15ème victoire en carrière, les mécaniciens des deux équipes ont commencé à s’affronter dans les stands malgré alors que les officiels de la NASCAR cherchaient à les séparer. (voir la vidéo)

Hamlin s’est plaint que Keselowski lui avait régulièrement fermé la porte durant l’épreuve et que ce dernier bump était de trop.


© Todd Warshaw/Getty Images for NASCAR>

“Laisse-moi juste 5 cm histoire de pouvoir piloter et arrête de t’accrocher à mon pare choc.” a déclaré Hamlin, qui a insisté sur le fait que sa réaction n’était liée qu’au contact sous drapeau jaune et pas aux incidents de course. “Tu m’as jeté une pierre, je vais te jeter un bloc de ciment !”

Keselowski, engagé à plein temps en NASCAR Nationwide Series, avait en sortant de sa voiture une vision un peu différente.

“Je ne fais qu’une course par semaine, pas deux. J’ai 20 tours pour faire la différence, pas 400. Je dois tout donner à chaque tour.”

Engagé sur une stratégie de consommation, Busch est resté en piste avec ses pneumatiques usés et a récupéré la tête du peloton quand les autres pilotes – sauf Greg Biffle – sont repassés par les stands au 163ème tour après un accident ayant impliqué Kelly Bires et Kasey Kahne.

Deux autres rapides neutralisations – une pour débris et l’autre pour un accident entre Steve Wallace et Jason Leffler – ont permis à Busch d’économiser suffisamment de carburant pour rejoindre l’arrivée. Mais Busch devait quand même résister aux attaques de ses poursuivants.

A cinq tours du drapeau à damier, Hamlin a plongé à l’intérieur pour tenter de prendre l’avantage sur la Toyota n°32 de Busch, mais ce dernier a tout de suite repris le meilleur sur son coéquipier de la Joe Gibbs Racing et a réussi à conserver la tête jusqu’à ce que Josh Wise frotte le mur forçant les officiels à sortir un drapeau jaune et offrir aux spectateurs une arrivée sous régime de green-white-checkered.

A noter que durant cette course, Busch a mené 86 tours. C’est la sixième fois cette saison qu’il mène le plus grand nombre de tours dans une épreuve de NASCAR Nationwide Series. La troisième place de Keselowski marque son meilleur résultat en carrière. Au niveau du championnat, Clint Bowyer conserve la tête grâce à une sixième place. Il devance maintenant Busch de 67 points.

ultricies odio nunc sed dolor libero. Curabitur ut