Retour sur la saison 2008 de Scott Dixon

Scott Dixon aura mené le championnat durant quatorze des dix-sept semaines du championnat et c’est donc fort logiquement qu’il remporte le titre de champion.

Sur l’ensemble de l’année 2008, Dixon aura marqué une moyenne de 38 points par course soit 2 unités de moins que la deuxième place.

Depuis le début de l’année 2006 il s’est écoulé 48 courses. Durant cet intervalle, Dixon a 42 top-10, 32 top-5, 12 victoires et pas moins de 1405 tours menés. Si l’on se concentre sur les 26 dernières courses, soit depuis Richmond en 2007, Dixon a dix victoires, 23 top-10 et 1089 tours en tête.

Pour la quatrième année consécutive, le vainqueur des 500 miles d’Indianapolis remporte le titre. Dario Franchitti, Sam Hornish Jr. et Dan Wheldon avaient réalisé cet exploit ces trois années précédentes.

Avec ses six victoires, Dixon passe de la cinquième à la seconde place au classement des pilotes les plus victorieux en IndyCar avec seize succès. Le record est toujours détenu par Sam Hornish Jr. avec 19.

Scott Dixon a égalé son futur ex-coéquipier au nombre de victoires en une saison avec six succès. Dan Wheldon avait réalisé cet exploit en 2005 alors qu’il était engagé par l’écurie Andretti Green Racing.

Scott Dixon est maintenant à la cinquième place du classement des pilotes s’étant imposé sur plusieurs saisons puisqu’il s’est imposé au moins une fois lors de cinq années.

Le Néo-zélandais de la Target Chip Ganassi Racing s’est imposé à quatre reprises cette saison après être parti depuis la pole position, un nouveau record.

Cette année, Dixon est passé de la cinquième à la seconde place au rang des pilotes ayant signé le plus de poles positions. Il en compte quatorze soit douze de moins que Castroneves.

Huitième au début de l’année, Dixon est maintenant le cinquième pilote à avoir mené le plus de tours dans l’histoire de l’IndyCar avec 2181 boucles parcourues en tête. Le record est détenu par Sam Hornish Jr. avec 3428.

Le pilote de la Target Chip Ganassi Racing a mené 899 tours cette année, un record en une saison.

Enfin le dernier record qu’a établi Dixon concerne ses départs dans le top-5, puisqu’il s’est élancé à quinze reprises du top-5. Sixième à Mid-Ohio et treizième à St. Petersburg sont ses deux plus mauvaises qualifications de l’année.

tristique dapibus consectetur felis ut felis elit. eget lectus ut efficitur.