Jimmie Johnson : fidèle au poste

Actuellement troisième du championnat à plus de 200 points du leader Tony Stewart, le triple champion en titre défendra son titre cette année c’est une certitude. En fait la seule question que l’on peut se poser, c’est combien de victoire Jimmie Johnson aura avant le début des playoffs. On le sait, un peu à l’instar d’un Tony Stewart, le pilote Chevrolet commence vraiment sa saison vers Chicagoland / Indianapolis. Ça tombe bien, on y est !

Cette année, Johnson a déjà deux victoires (Martinsville et Dover) soit vingt points de bonus pour le début du chase. De plus, Johnson a signé huit top-5 et treize top-10, plus un abandon à Talladega. Finalement, le pilote Hendrick suit son tableau de marche habituel. Malheureusement pour les autres, il devrait donc être encore très fort pendant les playoffs. Ses seuls rivaux viendront sûrement de l’intérieur avec Mark Martin, Jeff Gordon et surtout Tony Stewart.

Les prochains circuits seront donc un bon entrainement pour Johnson. Comme d’habitude, il jouera la victoire à Indianapolis où il est le vainqueur sortant. Pocono sera l’un de ses circuits fétiches alors que l’on pourra de nouveau voir ses progrès sur routiers à Watkins Glen. Michigan sera l’un de ses atouts alors qu’il essayera de décrocher une première victoire à Bristol. Pas de problèmes du côté d’Atlanta ni de Richmond avant de disputer les dix dernières épreuves.

Johnson pourrait donc devenir le premier pilote à gagner quatre titres consécutifs en NASCAR Sprint Cup, mais attention à la concurrence de ses équipiers et de Stewart. Son seul objectif sur les sept prochaines courses est de décrocher un maximum de points de bonus, on devrait donc le voir devant tous les week-ends.

id fringilla efficitur. mi, Curabitur in velit, consequat. Donec risus. libero.