Tony Stewart : pilote et propriétaire comblé

Lorsque le double champion Tony Stewart a fondé sa propre écurie en fin d’année dernière avec Gene Haas et l’aide de la Hendrick Motorsports, on pensait bien que Stewart ne ferait pas que de la figuration. La seule question que l’on se posait était la suivante : la Stewart-Haas Racing sera t’elle une écurie de premier plan dès le début de saison ? La réponse est oui.

Si Stewart croyait en son challenge, difficile pour lui d’imaginer qu’il serait en tête du championnat à mi-saison avec 175 points d’avance sur Jeff Gordon, son poursuivant le plus proche ! Et les statistiques de Stewart sont tout simplement incroyables : deux victoires, onze top-5, quinze top-10, le tout en dix-neuf courses. Son plus mauvais résultat est une 26ème place à Las Vegas et il n’a terminé que deux fois en dehors du top-20. De plus, il a également terminé dix-sept courses dans le tour. C’est simple, à part le nombre de victoires, personne ne fait mieux que lui cette année.

Alors Tony Stewart, premier pilote / propriétaire champion depuis Alan Kulwicki en 1992 ? S’il est encore un peu tôt dans la saison pour répondre positivement, il ne fait aucun doute que Stewart peut réaliser cet exploit cette année, c’est une certitude. Sur le reste de la saison régulière, personne ne lui passera devant. En revanche, il n’est pas dit que Stewart finisse le chase en tête puisque le top-12 est remis à quasi-égalité après l’épreuve de Richmond. Mais Stewart sait comment s’y prendre pour être champion, malheureusement pour lui il n’est pas le seul.

Objectif n°1 pour Stewart avant le chase : les victoires et les points de bonus. Une bonne initiative avant le début du chase pour prendre quelques points à Johnson, ce qui ne serait pas une mauvaise idée vu les trois dernières saisons. Johnson et Stewart sont toujours très à l’aise en milieu et fin de championnat, c’est généralement en ce moment qu’ils récoltent les victoires.

La lutte entre ces deux grands champions promet d’être belle et indécise. Avec deux objectifs communs mais légèrement différents : un titre pilote / propriétaire pour Stewart, un quatrième championnat consécutif pour Jimmie Johnson. Avec deux outsiders: Mark Martin, pour un premier titre, Jeff Gordon pour un cinquième pour ce qui pourrait être sa dernière saison. Attention aussi au retour éventuels de Carl Edwards, Kyle Busch et pourquoi pas son frère Kurt ?

Si le titre arrive dans la poche de l’un des deux premiers pilotes cités, l’histoire sera forcément belle mais il y aura toujours une pointe de regret pour les vaincus. Choisissez votre camp.

nunc justo elit. felis tempus libero mattis libero Sed ut ut Lorem