Quel avenir pour la JR Motorsports ?

La crise aux Etats-Unis a touché tout le monde y compris Dale Earnhardt Jr. qui peine à trouver des sponsors pour son écurie. C’est pour cette raison qu’il n’y a plus qu’une structure à temps complet, la n°88 avec Brad Keselowski à son volant, alors que la n°5 n’est présente que de temps à autres avec différents pilotes.

Le palmarès de Dale Jr. en NASCAR Nationwide Series est certes composé de deux titres (1998 et 1999) lorsqu’il était dans la structure familiale, à savoir le Chance 2 Motorsports, mais ses performances en NASCAR Sprint Cup Series font tellement peine à voir depuis le début de la saison 2006, quatre victoires dont deux hors championnat, que cela joue forcément en sa défaveur quand il s’agit de signer des contrats de sponsoring. De plus, en Nationwide il n’a aucune victoire avec sa propre structure en tant que pilote.

Certes sur le plan personnel les sponsor de Dale Jr. sont toujours bien présents mais sportivement parlant, c’est déjà bien moins le cas avec notamment le départ d’U.S. Navy à l’issue de la saison 2008. Pour palier cette absence de poids, Dale Jr. a été dans l’obligation de signer plusieurs petits contrats qui plus est sur du très court terme.

Il y a quelques semaines de cela, Dale Earnhardt Jr. annonçait qu’il envisageait de faire monter sa structure en NASCAR Sprint Cup Series, avec le soutien technique et financier de la Hendrick Motorsports, si la NASCAR décidait d’introduire la nouvelle voiture dès 2010, car il n’avait pas le budget nécessaire et suffisant pour développer cette dernière, mais cette hypothèse semble de plus en plus improbable au fur et à mesure que les jours passent.

Pire encore, c’est l’avenir de l’écurie en Nationwide qui s’assombrit également, puisqu’il se pourrait bien qu’il n’y ait plus qu’une voiture la saison prochaine, celle de Keselowski, qui a été confirmé à temps complet.

Cette arrivée de la nouvelle voiture pourrait donc précipiter la fermeture de l’une voire des deux écuries, et dans ce cas pourquoi ne pas envisager un retour en tant qu’équipe de la Hendrick Motorsports, qui souhaite toujours faire prendre de l’expérience à son jeune pilote de développement, Landon Cassill.

Si fermeture de la JR Motorsports il devait y avoir, cela serait un énorme coup dur pour le fils du septuple champion. En effet, depuis son apparition dans la deuxième division de la NASCAR, cette équipe s’est imposée à trois reprises (avec Brad Keselowski et des moteurs Hendrick) mais elle s’est surtout installée parmi les meilleures puisque depuis l’an dernier, elle lutte sans cesse avec la Joe Gibbs Racing et la Roush Fenway Racing pour la victoire et le titre en fin de saison.

ut ipsum luctus Phasellus et, venenatis at facilisis dolor mi,