Hamlin, Gordon, Kurt Busch : même combat

Jeff Gordon est avec son coéquipier Jimmie Johnson le seul pilote pouvant se qualifier pour les playoffs dès cette semaine. Denny Hamlin et Kurt Busch devront au moins attendre Atlanta pour décrocher leur place qualificative afin de pouvoir jouer le titre en fin de saison, même si cela ne devrait représenter qu’une simple formalité.

Point commun entre ces trois pilotes : ils pointent tous dans le top-6 du classement général de la NASCAR Sprint Cup, ont déjà gagné une course cette saison (Atlanta pour Kurt Busch, Texas pour Gordon et Pocono pour Hamlin). De plus, ces pilotes sont généralement très bons à Bristol.

Commençons par le plus jeune, Denny Hamlin qui a déjà pris le départ de sept courses sur le Bristol Motor Speedway. Hamlin a déjà signé deux top-5 et quatre top-10 dans le Tennessee avec une place moyenne à l’arrivée de 12,6. Son meilleur résultat est une seconde place en début d’année alors qu’il s’était classé troisième l’année dernière. La suite logique serait donc la victoire ce week-end.

Le pilote Gibbs dispose du cinquième meilleur rating à Bristol et pour cause : il a toujours terminé dans le top-15 sauf lors des Sharpie 500 2007 où il avait explosé son moteur, finissant dernier. Hamlin a passé 72,4 % de ses tours dans le top-15 (cinquième), il en a mené 282 (cinquième) et a réalisé 216 meilleurs tours en course (troisième).

Passons maintenant à Kurt Busch et Jeff Gordon. Point commun supplémentaire : ces deux là compte déjà cinq victoires chacun à Bristol. La dernière victoire de Busch dans le Tennessee remonte aux Food City 500 2006 alors que Gordon ne s’est plus imposé depuis 2002.

Lorsque le pilote Penske termine dans le top-5 à Bristol, c’est qu’il gagne, tout simplement. D’ailleurs, le plus âgé des frères Busch n’a pas vraiment de grosses statistiques à Bristol ses dernières années mais son passé en fait de lui un très bon outsider. Son début de saison 2009 aussi. Tout comme Gordon et Denny Hamlin, dix points de bonus supplémentaires lui feront sûrement du bien avant le début des playoffs, en plus de la confiance apportée par un succès.

Le quadruple champion de la NASCAR dispose du second meilleur rating à Bristol avec 103,8. Il est seulement devancé par Marcos Ambrose qui n’a disputé qu’une seule course ici. Lors des neuf derniers rendez-vous sur ce short-track, Gordon a une position moyenne à l’arrivée de 9,9 (deuxième), 164 meilleurs tours en course (neuvième), 3957 tours couverts dans le top-15 (premier) soit 87,7 % des tours couverts mais seulement 108 tours menés (dixième). Si Gordon n’est donc pas un accroc du top-5 à Bristol, il reste néanmoins l’un des meilleurs pilotes sur ce circuit et la chance finira bien par lui sourire un jour.

felis luctus odio eget velit, sem, venenatis risus commodo adipiscing