Montréal, une source de spectacle

L’épreuve canadienne de Montréal est l’une des dernières à être arrivée au calendrier de la NASCAR, mais voilà, le spectacle a toujours été au rendez-vous. De la victoire de Kevin Harvick à celle de Ron Fellows acquise dans des conditions dantesques, voici de quoi vous rafraîchir la mémoire.



2007 : trois pilotes offrent un burn au public

La première édition de la NASCAR Nationwide Series avait offert aux spectateurs de Montréal une scène inédite après l’arrivée, puisque pas moins de trois pilotes, Robby Gordon – celui qui avait franchi la ligne d’arrivée en premier, Kevin Harvick – celui qui avait été déclaré vainqueur et Patrick Carpentier, le premier des Canadiens s’étaient retrouvés sur la ligne droite des stands pour offrir des burn au public.

Robby Gordon, qui s’était vengé de Marcos Ambrose en se replaçant devant lui avait été disqualifié par les officiels, mais n’avait pas obtempéré pour effectuer sa pénalité. Il avait été rétrogradé en dix-huitième position, soit premier au-delà du tour.

Harvick avait alors hérité de la victoire, mais Robby Gordon ne l’entendait pas de cette oreille et était lui aussi allé devant le public pour célébrer “sa victoire”.



2008 : Ron Fellows passe entre les gouttes

Surréaliste, voilà certainement le mot qui qualifie le mieux la dernière course de la NASCAR Nationwide Series disputée sur le circuit Gilles Villeneuve de Montréal. Cette course est restée dans les mémoires de tout le monde du fait des conditions météorologiques sous lesquelles elle s’était disputée.

Marcos Ambrose avait certainement la meilleure voiture lors de cette course, mais l’ancien pensionnaire, du V8 Supercars australien avait été contrôlé en excès de vitesse dans les stands en fin d’épreuve. Sanctionné d’une pénalité, il avait alors perdu toute chance pour la victoire.

C’est finalement Ron Fellows qui avait réussi à amener sa Chevrolet n°5 de la JR Motorsports sur la victory lane. Le Canadien signait alors sa quatrième victoire en NASCAR Nationwide Series, sa quatrième sur un circuit routier. Ses trois autres avaient été acquises à Watkins Glen. Le spécialiste des circuits routiers n’avait pas commis d’erreur sous la pluie pour aller décrocher la victoire.

elit. amet, Praesent diam libero sem, tempus Lorem venenatis, dapibus dolor. dictum