Hold-up de Carl Edwards à Montréal

Le holdup de Carl Edwards dimanche sur le circuit Circuit Gilles Villeneuve ne s’est pas terminé par un séjour derrière les barreaux, mais par un salto arrière.

Grâce à un dépassement dans le dernier virage du dernier tour des NAPA Auto Parts 200 en NASCAR Nationwide, Edwards a su profiter de la seule erreur de la journée de Marcos Ambrose pour remporter sa première course routière en NASCAR.

Équipé de pneus pluies depuis le 61ème tour, Edwards a chassé Ambrose pendant les deux tours d’un final sous le régime du green-white-checkered et a finalement trouvé l’ouverture après qu’Ambrose a un peu trop décolé sur le vibreur du dernier virage dans le 76ème tour.

En décrochant sa troisième victoire de la saison en Nationwide et la 23ème de sa carrière, Edwards a offert à la Roush Fenway Racing, son premier succès sur un circuit routier dans cette série.

Carl Edwards:
“Quel finish ! Andrew Ranger (3ème) et mois étions côte-à-côté dans le virage n°1 et il m’a poussé dans l’herbe – je que j’aurais probablement fait moi aussi – et j’ai cogné sa portière. Nous sommes ensuite rentré dans le virage n°2 collés l’un à l’autre en se donnant des coups de portière. Cela a vraiment été sauvage et je ne pensais pas pouvoir reprendre Marco. Mais j’ai réussi à distancer Andrew et j’ai tout donné dans le dernier tour. Marcos a fait une erreur à la fin et j’ai pris ma chance.”

L’ancien pilote de Formule Un et local de l’étape Jacques Villeneuve jouait sans aucun doute son avenir en NASCAR durant cette course. Il a finalement terminé quatrième à la plus grande joie des fans. Le jeune Brad Keselowski a complété le Top-5 et renforce ainsi sa troisième place au classement général.

Ambrose, qui avait terminé septième, troisième et deuxième lors des trois courses précédantes sur ce circuit de 2.7 miles de Montréal était très déçu à l’arrivée.

Marcos Ambrose:
“J’ai simplement fait une erreur et perdu la course à cause de cela. N’importe quel autre tour, n’importe quel autre virage, j’aurai tiré tout droit. Cela c’est simplement passé dans le dernier virage de la course. Nous avons fait une course de dragster. Carl est revenu sur moi et je devais m’assurer de freiner plus tard. Je suis dévasté parce que j’ai laissé tombé mes gars. Nous sommes venus ici pour gagner et je suis donc très déçu.”

Ambrose était en tête et contrôlait parfaitement la course avant que la NASCAR ne neutralise l’épreuve pour la huitième fois en raison de l’arrivée de pluie au 59ème tour. Deux tours plus tard, les voitures sont toutes rentrées aux stands pour monter des pneus pluie, des essuie-glaces et des phares.

Lors du restart sur deux files, Ambrose pointait en tête devance Ranger. Le pilote Australien a réussi à conserver l’avantage lors de deux restarts supplémentaires avant qu’Edwards ne trouve finalement l’ouverture.

risus felis libero leo leo. libero. vel,