35e place pour Jimmie Johnson aux Daytona 500

Le vainqueur des Daytona 500 2006 n’avait pas fait mieux lors des trois éditions suivantes, à chaque fois impliqué dans un crash. Cette fois-ci, c’est un problème de transmission. Sur les quatre derniers Daytona 500, Jimmie Johnson n’a pas fait mieux que 27e !

Jimie Johnson : Quelque chose a cassé au niveau de la transmission, soit à l’intérieur du différentiel, soit l’arbre entre le différentiel et la roue arrière-gauche. Nous n’avions de la puissance que sur la roue arrière-droite.

En 2009, Johnson a été impliqué dans un carambolage déclenché par son coéquipier, Dale Earnhardt Jr, et par Brian Vickers : il avait fini 31e. En 2008, il avait perdu le contrôle à la sortie du virage 2 et avait été percuté par Martin Truex Jr. Il avait réussi à terminer dans le tour du leader, mais à la 27e place. En 2007, il avait brossé le mur sur la ligne droite arrière, causant un carambolage au 174e tour.

Hier, Johnson n’a pas mené le moindre tour même si sa voiture était compétitive. Avec Kurt Busch et AJ Allmendinger, il avait réussi à se détacher du peloton et les trois hommes avaient compté plus de deux secondes d’avance avant le drapeau jaune provoqué par le crash de Joe Nemechek.

Environ 50 tours plus tard, la journée de Johnson allait prendre une toute autre tournure : il a soudainement été ralenti par une crevaison à l’avant-droit, l’obligeant à rentrer sous drapeau vert. Heureusement pour lui, John Andretti allait toucher le mur quelques secondes après forçant les officiels à sortir un nouveau drapeau jaune. Johnson sauvait ainsi sa place dans le tour du leader.

Après le premier des deux drapeaux rouges, Johnson est donc reparti du fond du peloton. Sa voiture était toujours compétitive puisqu’il était de retour dans le top-10 à 20 tours de l’arrivée. Cependant, au tour 184, la Chevrolet #48 a une nouvelle fois ralentit mais cette fois-ci, elle n’allait pas repartir.

Selon le pilote de la Hendrick Motorsports, le nid de poule du virage 2 ne serait pas à l’origine de ses problèmes.

Lors des trois dernières années, Johnson a su rebondir à l’occasion de la deuxième course courue sur l’Auto Club Speedway. Le natif d’El Cajon en Californie a terminé troisième, second et neuvième des trois dernières courses de printemps, sans oublier ses trois victoires consécutives lors des courses d’automne.

L’avenir nous dira donc si cette 35e place à Daytona aura des conséquences négatives sur le saison de Johnson, mais le quadruple champion NASCAR Sprint Cup commence sa saison 2010 sur les mêmes bases que les trois saisons précédentes.

quis felis mi, Praesent Curabitur ut vel, lectus non elit. venenatis