Goody’s Fast Pain Relief 500 : faits marquants

Denny Hamlin a remporté les Goody’s Fast Pain Relief 500 sur le Martinsville Speedway, la soixante-et-unième édition du nom. Ce succès est son neuvième en 157 départs dans la catégorie reine de la NASCAR.

Il s’agit de la première victoire et du premier top-10 de Denny Hamlin cette saison.

Joey Logano a terminé deuxième, son premier top-10 à Martinsville en trois courses et par conséquent son meilleur résultat en carrière sur le plus petit ovale de la saison. C’est déjà son troisième top-10 cette saison, ainsi que son second top-5.

Jeff Gordon a pris la troisième place de la course, décrochant du même coup son vint-neuvième top-10 en trente-cinq participations sur le Martinsville Speedway.

Sixième de l’épreuve, Brian Vickers a réalisé son meilleur résultat en carrière à Martinsville. En onze courses disputées il compte désormais deux top-10, le premier remonte à la course de printemps 2006, lorsqu’il s’était classé huitième. A noter que Vickers ne compte qu’un abandon sur cet ovale pour panne d’essence, c’était lors de l’épreuve de printemps de 2008.

Martinsville est l’un des rares endroits où Brian Vickers n’a toujours pas mené le moindre tour en carrière, alors qu’il compte onze départs sur ce petit ovale de la Virginie. Les autres circuits sont Kansas (cinq courses disputées), Rockingham, ovale sur lequel la NASCAR Sprint Cup Series ne se produit plus depuis 2005 et sur lequel Vickers n’a roulé que deux fois et enfin sur le circuit routier de Watkins Glen.

Brad Keselowski a été le meilleur pilote Dodge pour la seconde fois de la saison après Vegas, grâce à sa douzième place à l’arrivée, c’est son meilleur résultat de la saison.

En terminant treizième, Sam Hornish Jr. a signé son premier top-15 de l’année. Son meilleur résultat avant cette course : une seizième place à Fontana. C’est aussi son premier top-15 à Martinsville et du même coup son meilleur résultat en carrière sur cet ovale. Il faut noter qu’en cinq participations c’est la première fois qu’il termine dans le tour du vainqueur.

Quatorzième des Goody’s Fast Pain Relief 500, Paul Menard a signé son meilleur résultat à Martinsville. C’est son premier top-5 en carrière sur cet ovale et du fait de l’annulation des qualification c’est la première fois qu’il s’élançait du top-10. Sa meilleure place sur la grille jusqu’alors était une vingt-septième en 2008. En six courses disputées à Martinsville ce n’est que la seconde fois qu’il termine dans le tour du vainqueur, la première fois c’était lors de cette même course il y a deux ans.

Une nouvelle fois Kevin Conway a été le meilleur rookie de la course en trente-et-unième position. Il était encore une fois le seul rookie qualifié pour la course.

Grâce à sa neuvième place à l’arrivée, Jimmie Johnson s’empare de la tête du classement général avec quatorze points d’avance sur son dauphin, Greg Biffle. Ce dernier est désormais le seul pilote à avoir signé un top-10 lors de chacune des courses disputées cette année.

Il s’agit de la seconde course du printemps à Martinsville à avoir été reportée pour cause de pluie. La première fois c’était en 1998. La course avait été remportée par Bobby Hamilton.

Kevin Harvick est le premier poleman à avoir mené le premier tour depuis les Daytona 500. Lors de cette course c’est Mark Martin qui avait signé la pole position et mené le premier tour.

Il s’agit de la 189ème victoire pour une voiture frappée n°11 en NASCAR Sprint Cup Series. C’est également le quatorzième succès à Martinsville (Cale Yarborough cinq succès, Darrell Waltrip quatre victoires, Hamlin trois et Geoff Bodine deux). La 43 à 198 succès. Troisième numéro : le n°3 avec 97 succès.

Cette course de Martinsville a été la première perdue par Jeff Gordon alors qu’il était en tête lors de la relance du green/white/checkered flag. Il restait sur six succès : Indianapolis en 2004, les Daytona 500 en 2005, les Aaron’s 499 en 2005 et 2007, Chicagoland en 2006 et les Bank of America 500 en 2007.

2888, c’est le nombre de tours menés pour Gordon à Martinsville, soit l’ovale où il a bouclé le plus de tours en tête. Sur deux autres ovales Gordon à plus de 2000 tours en tête : Bristol 2438 et Dover 2231.

En trente-cinq épreuves disputées à Martinsville, Jeff Gordon n’a toujours pas connu le moindre abandon, c’est le record pour un pilote en activité. Il a d’ailleurs terminé vingt-huit de ses épreuves dans le tour du leader.

La plus mauvaise place à l’arrivée de Jeff Gordon à Martinsville remonte à la saison 2002 lorsqu’il s’était classé trente-sixième.

Quinze est le chiffre à retenir pour Jeff Gordon, puisque pour la quinzième fois consécutive il s’est élancé du top-10. Lors de cette même période il a mené quatorze fois. Jeff Gordon Est parti pour la quinzième fois consécutive depuis le top-10. A terminé dans le tour pour la quinzième fois consécutive. Il a bouclé 17 257 des 17 375 tours possibles.

Pour la première fois depuis l’épreuve d’automne de la saison 2005, Jimmie Johnson n’a pas mené de tour à Martinsville.

Cette neuvième place est le second plus mauvais résultat de Johnson à Martinsville derrière sa trente-cinquième place en 2002 pour sa première course. Il avait d’ailleurs enregistré son premier et à ce jour unique abandon sur cet ovale.

et, mattis dictum consectetur Praesent lectus venenatis,