Power intraitable à St. Petersburg

Reportée pour cause de violent orage dimanche après-midi, les Honda Grand Prix of St. Petersburg se sont déroulés ce lundi après-midi. Et cette fois-ci c’est avec le soleil que les 24 voitures ont pris la piste. Cependant malgré la combinaison de la météo et de l’excellent travail des organisateurs pour garantir une piste praticable, Milka Duno y est allé de son petit tour de valse lors du tour de formation.

Au départ, Will Power a parfaitement tiré profit de sa Pole Position pour négocier le premier virage sans difficulté devant Scott Dixon qui s’est glissé devant Tony Kanaan. Derrière, Mike Conway et Dario Franchitti qui s’élançaient respectivement depuis la 10ème et 13ème position n’ont pas eu autant de réussite. En partant en tête-à-queue, les deux hommes ont provoqué la première neutralisation. La faute à une piste encore “verte”, complètement lavée la veille par les pluies torrentielles.

A l’agitation du drapeau vert, Marco Andretti passé troisième lors du premier départ avant de s’emparer de la deuxième position puis s’attaque au leader. Le jeune Marco parvient à mener un tour mais est immédiatement repassé par Dixon dans le virage 1. Helio Castroneves l’imitera quelques temps après pour le gain de la deuxième position.

Du côté du Poleman, Power a perdu le rythme après s’être fait dépossédé de la première place et est descendu jusqu’à la quatrième place. Mais cette baisse de rythme lui a permis d’économiser ses pneus tendres « rouges ». Ainsi avec des enveloppes en meilleure forme, l’Australien parvenait à dépasser Andretti et son coéquipier Castroneves pour se retrouver deuxième.

Au 22ème tour, la seconde neutralisation intervient. Takuma Sato a perdu le contrôle de sa Dallara du team KV Racing Technology et a terminé sa course dans le mur après s’être battu avec Vitor Meira, Raphal Matos et Dario Franchitti. A noter que ces trois pilotes ont eux aussi mené la course au gré des ravitaillements après être parti du milieu de la grille.

Le retour en piste après le pitstop des leader n’a pas été facile pour tout le monde. D’un côté Scott Dixon endommageait son aileron avant après un contact avec Mario Moraes. De l’autre les coéquipiers d’Andretti Autosport, Kanaan et Andretti repassaient par les stands pour réparer les dégâts infligés par les débris sur la piste.

Au 45ème passage, les spectateurs retiennent leur souffle. Dan Wheldon à l’approche du virage 1 perd le contrôle de sa monoplace suite au bris de sa suspension arrière droite et vient heurter à vive allure celle de Moraes. Le Britannique complètement passager de cette voiture devenue projectile est sorti indemne de cet effroyable accident après avoir tapé le mur de pneus.

Les officiels ont bien évidemment sorti le drapeau jaune et le Pacecar est intervenu pour la troisième fois de la course. La moitié des pilotes est rentrée aux stands. A l’inverse, Power, Wilson Viso, de Silvestro et Patrick sont restés en piste. Au restart, les trois premiers parvenaient à creuser l’écart. Mais une nouvelle fois la course allait être sous régime de drapeau jaune lorsque Conway et Matos rentraient en contact. A ce moment les leaders Power et Wilson en profitent pour rentrer aux stands. La tête de la course revient alors à E.J. Viso. Malheureusement le Vénézuélien ne sera pas resté longtemps à cette position. Victime de problèmes de boîte de vitesses, le pilote KV Racing Technology a été contraint de rentrer aux stands pour réparer.

Après une dernière neutralisation cette fois causée par Graham Rahal, la fin de course s’est rapidement résumée à trois batailles. La première pour la tête entre Power et un Justin Wilson très pressant. La deuxième opposait les deux coéquipiers du Team Penske Briscoe et Castroneves pour la troisième marche du podium. Enfin un dernier groupe de voitures se battait pour le top-5 avec dans le désordre : Matos, Patrick, Franchitti, Kanaan, Hunter-Reay, Andretti Rahal et Tagliani.

Finalement, Will Power est parvenu à résister à la charge de Wilson est s’est imposé dans les rues de St. Petersburg. L’Australien conclut ainsi un week-end quasi-parfait qui l’a vu dominer les trois séances d’essais libres et les qualifications. Il devient le premier pilote depuis plus d’un an à remporté deux courses successivement. Wilson a pris la deuxième place et devance l’autre Australien du Team Penske, Briscoe qui a su contenir les assauts de Castroneves.

Le top-5 est complété par Dario Franchitti qui a gagné pas moins de six positions dans les dix derniers tours !

Derrière l’Ecossais, Alex Tagliani réalise une nouvelle fois une prestation remarquable pour la deuxième course seulement de son équipe. Assurément, FAZZT Race Team est la révélation de ce début de saison. En septième position Danica Patrick relève la tête et s’est sortie d’une situation périlleuse après la séance de qualification. Elle est par la même occasion la meilleur pilote Andretti Autosport du week-end. Enfin signalons le top-10 de Graham Rahal pour son premier départ de l’année au sein de l’écurie Sarah Fisher Racing.

Donec risus. eget ut elit. tristique nunc ut Sed nec pulvinar