Road Runner Turbo Indy 300 : présentation

Ce week-end, l’IndyCar retourne à ses premiers amours. Les courses sur ovales. Première d’une série de quatre épreuves sur ce type de pistes, les Road Runner Turbo Indy 300 prendront place pour la 10ème fois sur le Kansas Speedway. Huit pilotes différents se sont imposés lors des neuf courses organisées depuis 2001. Dan Wheldon est le seul double vainqueur.

Lors des neuf courses précédentes organisées au Kansas, seul un pilote a remporté le championnat après avoir remporté l’épreuve. Il s’agit de Sam Hornish Jr. en 2006. Quatre champions ont terminé deuxième et deux autres ont fini en troisième position.

Voici cinq éléments à surveiller ce samedi.

Le faible nombre de neutralisations
Le plus grand nombre de drapeaux jaunes s’élève à 6 et s’est produit lors de la course inaugurale en 2001. Le plus faible remonte en 2004 avec 2 neutralisations. L’année dernière, la course a été neutralisée à trois reprises. Ceci conduit à de longs relais sous drapeau vert et donne une importance vitale aux arrêts aux stands.

Le dépassement de la victoire assez tôt dans la course
Récemment, le vainqueur de la course effectue souvent le dépassement de la victoire bien avant le drapeau à damier. L’exception revient à Buddy Rice, qui a battu Vitor Meira de 0.0054sec en 2004 lorsqu’il doubla le Brésilien lors du dernier tour. Hornish Jr. en 2006 a doublé Wheldon à deux tours du but. Mais à partir du moment où la course a changé de date en 2007, le déroulement de l’épreuve s’est quelque peu bouleversé. Wheldon s’est emparé de la tête en cette même année à 35 tours de l’arrivée alors qu’il a effectué la même manœuvre en 2008 alors qu’il restait 48 tours. L’année dernière, Scott Dixon a quant à lui mené les 45 derniers tours avant de décrocher la victoire. Mais cette édition pourrait être différente. En effet, pour la première fois, le Boost Button sera disponible au Kansas et pourrait changer la donne en nous offrant de belles bagarres.

Samedi : jour de course
Après un départ tardif lors des trois dernières courses, la course débutera cette année à 13H heure locale. Mais pour la première fois le départ aura lieu un samedi. Avec l’horaire du départ avancé, les ingénieurs et les pilotes devront composer avec un niveau de grip changeant au fil des 300 miles.

De nouveaux visages
27 voitures sont engagées, soit le plus grand nombre depuis le début de la saison. Sarah Fisher, Jay Howard et John Andretti feront leurs débuts en cette année 2010. Pour Andretti, la piste du Kansas lui est familière puisqu’il compte pas moins de cinq départs en NASCAR Sprint Cup Series avec pour meilleur résultat, une 14ème position en 2002.

Un retour aux ovales synonyme de bouleversements ?
Justin Wilson et Ryan Hunter-Reay sont indiscutablement les deux grandes surprises de ce début de saison. Hunter-Reay est actuellement troisième au classement du championnat et Wilson le suit en quatrième position. Mais alors que le championnat prend un nouveau virage en abordant quatre courses sur ovales, aurons-nous droit à d’autres surprises ou les tops teams que sont Ganassi et Penske reprendront-ils leur domination ? En tout cas la pilote la plus populaire Danica Patrick espère bien venir jouer les troubles fêtes. En effet elle a déclaré qu’elle attendait avec impatience l’arrivée des ovales pour enfin démarrer sa saison.

La course : Road Runner Turbo Indy 300

La date et l’heure : Samedi 1er mai à 13H, heure locale soit 20H00, heure française.

Le circuit : Kansas Speedway, ovale de 1,5 mile.

La distance : 200 tours soit 300 miles.

Poleman 2009 : Graham Rahal

Vainqueur 2009 : Scott Dixon

porta. Donec elit. elementum venenatis, at tempus Aliquam ut Phasellus