24 Heures du Mans : Le point après 3 heures

Le fait marquant de cette dernière heure est sans aucun doute l’abandon de la Peugeot 908 HdI FAP après avoir rencontré un problème technique très tôt dans cette course de 24 Heures.

Alors en tête de la course, la Peugeot n°3 est rentrée à son stand avec ce qui ressemblait à une crevaison, mais après un rapide examen, les mécaniciens ont poussé la voiture dans le box et Sébastien Bourdais, qui devait reprendre le volant après Pedro Lamy, a fondu en larmes. Quelques minutes plus tard, alors que les mécaniciens ne travaillaient plus sur la voiture, Olivier Quesnel a expliqué que le problème rencontré par la voiture n’était pas réparable.

C’est un élément de la suspension qui a endommagé la voiture. Devant un Sébastien Bourdais inconsolable, les mécaniciens ont ensuite placé une bâche sur la voiture avant de baisse le rideau de fer. Fin de la course pour la n°3.

Pendant ce temps, c’est une autre Peugeot qui a pris la tête de cette édition des 24 Heures du Mans, celle pilotée actuellement par Stéphane Sarrazin. la voiture n°2 possède une dizaine de secondes d’avance sur Anthony Davidson au volant de la Peugeot n°3. C’est une autre Peugeot, mais une privée désormais, qui complète le Top-3, la Oreca n°4.

En LMP2, Danny Watts du Strakka Racing est en tête au volant de la HPD ARX.01. Watts devance l’autre HPD engagée par la Hightcroft Racing.

La Ford GT domine toujours la catégorie GT1, mais après l’accident de l’autre Ford GT de l’équipe, c’est maintenant une Aston Martin DBR9 qui pointe en deuxième position à moins de 30 secondes.

Enfin en GT2, la lutte fait rage, mais les Corvette officielles ont pour le moment l’avantage sur les Ferrari et les Porsche. A noter l’abandon de la Jaguar n°81 et un problème sur la Lamborghini n°69.

sed odio dolor. id quis mattis libero adipiscing elit. nec venenatis