Todd Bodine était encore le plus fort à Darlington

Il y a des saisons comme ça, où tout semble sourire à un pilote et rien ne peut vraiment lui arriver. C’est ce qui se passe cette année pour Todd Bodine qui a signé sa seconde victoire en deux courses en remportant samedi soir les Too Tough To Tame 200 sur le Darlington Raceway pour le retour de cette série sur la ‘Lady In black’.

Arrivé avec 174 points d’avance au général, le champion 2006 compte aujourd’hui plus de 230 points d’avance sur son premier poursuivant, Aric Almirola qui peut quasiment déjà faire une croix sur le titre à moins d’un très gros tremblement de terre dans les semaines à venir. Même si la troisième division de la NASCAR n’était plus venue à Darlington depuis 2004, Bodine a toujours fortement apprécié ce circuit pour y avoir roulé dans d’autre séries et l’a encore redit samedi soir.

Toute son équipe semble d’ailleurs d’accord avec lui. “Nous adorons cet endroit” déclarait son crew chief Mike Hillman Jr. après avoir vu passer son poulain passer la ligne d’arrivée en vainqueur pour sa troisième victoire cette année.

Le moment clé de ce rendez-vous qui aura laissé beaucoup de traces et de pilotes sur le carreau est intervenu à 47 tours du but lorsque le rookie Austin Dillon a décidé de s’arréter sous drapeau jaune afin de changer quatre pneus alors qu’il faisait partie du groupe de même. Mal lui en a pris car tous les leaders sont restés sur la piste et le pilote RCR a eu énormément de mal à remonter et surtout il n’a plus jamais été en mesure de jouer la victoire. Il termine malgré tout cinquième.

En effet les nombreuses neutralisations de fin de course ont permis aux leaders de conserver suffisamment de carburant pour rallier l’arrivée sans problème, sans oublier l’usure des pneumatiques inexistante lors d’une neutralisation.

Timothy Peters s’est emparé de la seconde place de la course après avoir signé la pole et dominé le début de rendez-vous. Chose assez rare, il a mené exactement le même nombre de tours que Todd Bodine et vu que personne n’a fait mieux qu’eux, les deux pilotes sont crédités de dix points de bonus chacun. Connaissant enfin une course sans histoire, le champion sortant Ron Hornaday a terminé troisième alors que Johnny Sauter est quatrième.

Matt Crafton, James Buescher, Stacy Campton, Aric Almirola et Ken Schrader complètent le top-10 de ce rendez-vous.

La ‘Lady In Black’ se sera montrée impitoyable samedi soir en envoyant dans le mur quelques pilotes de renom comme Brian Ickler, Mike Skinner ou encore Ricky Carmichael. Seulement 20 pilotes sur les 36 qui ont pris le départ ont passé la ligne d’arrivée ! Carmichael a pris l’un des plus gros chocs de la soirée après avoir été percuté par un Mario Gosselin en perdition dans le virage n°4.

“C’est typique de la chance de Ricky Carmichael en NASCAR.” avouait ce dernier après son accident. “Je ne pouvais rien y faire.”. Au final la course aura connue neuf neutralisations en seulement 147 tours dont sept pour accident ou sortie de piste.

Au classement propriétaire, c’est le truck de Todd Bodine qui prend la poudre d’escampette en profitant de ses deux victoires consécutives. Le truck n°2 de la famille Harvick est repoussé à 85 points alors que le 18 de Kyle Busch est à 113 longueurs de celui de Steve Germain.

massa risus mi, in risus. elementum mattis