Kyle Busch pousse et gagne

Kyle Busch n’arrivait pas à passer, il a donc poussé ! La victime du jour n’est autre que le leader du classement général, Brad Keselowski. Cet incident s’est déroulé au tour 219, sur les 250 qui étaient prévus.

Il s’agit donc du dixième succès de Kyle Busch cette saison, égalant ainsi le record qu’il co-détient avec Sam Ard, du nombre de victoires en une année. C’est aussi sa quarantième victoire dans la deuxième division de la NASCAR.Vainqueur de la course de Truck Series mercredi, le plus jeune des frères Busch est en lice pour un triplé historique à Bristol.

Lors du dernier quart de la course, Kyle Busch et Brad Keselowki se sont battus pour la tête de la course et l’incident a déclenché la sixième neutralisation de la soirée. Les deux hommes se sont touchés dans le virage n°2 avant de faire la ligne droite arrière côte à côte, Busch a même touché le mur, puis dans le virage n°4, le pilote de la Joe Gibbs Racing a envoyé son rival en tête à queue, le forçant à repasser par les stands pour réparer. Brad Keselowski s’est finalement classé quatorzième.



Après la course les deux hommes se sont expliqués par media interposés, Busch admettant ainsi avoir sorti Keselowski volontairement après que ce dernier l’ait tassé.

Kyle Busch s’impose finalement avec 798 millièmes d’avance sur Jason Leffler. Elliott Sadler, Dale Earnhardt Jr. et Carl Edwards complètent le top-5. Trevor Bayne a pris la sixième place devant Clint Bowyer, Reed Sorenson, Parker Kligerman et Joey Logano.

Grâce à ce top-5, Edwards remonte à 313 points de Keselowski, alors que Kyle Busch, qui compte dix victoires en vingt courses disputées – soit quatre de moins que Keselowski et Edwards – cette année est troisième à 434 points.

La course a connu un accident important au tour n°83, lorsque Justin Allgaier, vainqueur sur le Bristol Motor Speedway en mars, a envoyé la Toyota n°38 de Kasey Kahne dans le mur extérieur. La voiture de Kahne a alors glissé sur près de deux-cents mètres. Cet accident n’est pas sans rappeler celui subît par Martin Truex Jr. il y a quelques années sur l’ovale de Richmond.



efficitur. et, risus ut adipiscing porta. tristique lectus mattis velit, leo Praesent