Dale Earnhardt Jr. au milieu de nulle part

Lorsque Dale Earnhardt Jr. a décidé de quitter la Dale Earnhardt Incorporated à la fin de la saison 2007, tout le monde s’accordait à dire qu’on ne pourrait plus critiquer le matériel afin de commenter ses performances somme toute assez moyennes.

Deux ans et demi plus tard, force est de constater qu’il y a du changement. Après une première moitié de saison 2008 assez convaincante, le chouchou du public a commencé à baisser de pied et ne l’a tout simplement plus jamais levé.

A la fin de sa première saison au sein de la Hendrick Motorsports, Dale Jr. a terminé douzième du chase avec 557 points de retard sur Jimmie Johnson en seulement dix courses. C’est d’ailleurs la dernière fois de sa carrière qu’il a participé aux playoffs.

En 2009, il n’a tout simplement rien fait de la saison, terminant 25ème du championnat avec deux top-5 et cinq top-10. Quant aux victoires, on en parle plus depuis longtemps… Cette année 2010 avait pourtant pas trop mal commencé pour le pilote de la Chevrolet n°88 puisqu’il était huitième du championnat après l’épreuve de Talladega.

Il a ensuite connu cinq courses à la ‘Dale Earnhardt Jr.’, c’est à dire sans le moindre résultat, avant de signer une jolie période entre le Michigan et Daytona, avec trois top-10 en quatre épreuve, avec une onzième place à Sonoma comme moins bonne performance. Il en profitera pour remonter à la onzième place du championnat, qui aurait bien fait de s’arrêter ici pour lui.

Sept courses, zéro top-10, un seul top-15, deux malheureux top-20, trois courses terminées au-delà du tour, des statistiques indignes d’un pilote Hendrick. Qu’on se le dise, Dale Earnhardt Jr. ne fait pas mieux que Mears ou Vickers lorsqu’ils étaient encore dans cette écurie. Au final, Dale Jr. n’a rien gagné en allant chez Hendrick, mise à part tomber dans l’anonymat.

Au championnat, le double champion Nationwide est retombée à la 19ème place et les playoffs ne sont plus qu’un lointain souvenir. Quoi qu’il en soit, il serait grand temps que Hendrick et Dale Jr. se posent des questions et prennent des décisions efficaces afin que ce pilote arrête de se trainer comme un boulet en milieu de peloton. Car cette situation ne convient à personne et surtout pas à ses supporters qui se déplacent en nombre tous les week-ends sur tous les circuits américains.

libero massa Aenean mattis mattis consequat. risus. ut