Brad Keselowski s’en sort à Richmond

Brad Keselowski a pris la deuxième place des Virginia 529 College Savings 250 sur le Richmond International Raceway au volant de la Dodge Challenger n°22. Capable de revenir dans le pare-choc du vainqueur Kevin Harvick il lui a cependant manqué quelques tours pour aller chercher la victoire.

Cette deuxième place permet au leader du classement général d’accentuer encore un peu plus son avance au championnat, puisqu’il compte désormais 373 points d’avance sur son dauphin Carl Edwards alors qu’il ne reste que huit épreuves à disputer.

Lors des qualifications, Brad Keselowski a signé un tour en 21,879 secondes, insuffisant pour lui assurer la pole position, mais c’était quand même le troisième temps. Dès les premières boucles de la course, Keselowski s’est exprimé dans sa radio au près de son chef d’équipe, Paul Wolfe, se plaignant que sa voiture ne tournait pas dans le milieu des virages.

Afin d’éviter un passage prématuré par la voie des stands pour corriger le problème, Keselowski a choisi de rouler sur la trajectoire extérieure ce qui a eu pour effet de solutionner en partie le problème.

Il lui faudra attendre le tour 113 et son premier arrêt de la course, qui plus est sous drapeau vert, pour apporter des ajustements significatifs avec plusieurs tours de manivelles sur le wedge et un ajustement de la pression des pneumatiques.

Une fois le cycle de ravitaillement terminé, vingt tours après celui du leader du classement général, le pilote de la Dodge Challenger n°22 se retrouvait en quinzième position. Il lui restait donc une petite centaine de tours pour remonter.

Méthodiquement et patiemment, il allait gagner des places grâce une voiture dont le comportement était bien meilleur. Il restait cependant quelques améliorations à apporter et c’est lors du tour 143, sous drapeau jaune que cela allait arrivé. Paul Wolf décidait un ajustement radical sur la track bar et de nouveau dans la pression des pneumatiques. Cela avait pour effet d’améliorer drastiquement le comportement du châssis et permettait à Keselowski de signer quelques meilleurs tours.

Reparti treizième au tour 149, il était remonté en quatrième position lors de la neutralisation suivante au tour 156. Une performance remarquable quand on sait qu’un dépassement peu parfois s’effectuer en plusieurs tours, petitesse de l’ovale oblige.

La course était relancée au 162ème tour et trois boucles plus tard Keselowski était en tête. La Dodge Challenger n°22 volait alors littéralement sur la piste, puisqu’il était capable de tourner quatre dixièmes par tour plus vite que n’importe lequel de ses adversaires. Cependant le sous-virage allait le rattraper.

Au tour 204, Keselowski effectuait son dernier arrêt de la course et les ajustements étaient identiques à ceux effectués lors du ravitaillement précédant. Reparti troisième il s’empara rapidement de la deuxième place et allait se frotter à Kevin Harvick pour la victoire, mais n’était pas en mesure de passer le pilote de la Chevrolet n°33.

En voyant le drapeau à damier, Brad Keselowski poursuit sa série de courses consécutives à l’arrivée qui est maintenant de quatre-vingt-treize.

Brad Keselowski : “Nous avions besoin d’un peu plus de temps à la fin pour rattraper Kevin car il était incroyable tout au long de la course. C’était une bonne soirée pour toute l’équipe. J’ai apprécié leur boulot. Cette Dodge Challenger était rapide, vraiment rapide. J’espère que les fans sont satisfaits car c’était un très bonne course de l’intérieur.”

Lorem efficitur. Praesent odio risus at elit. venenatis vel, Donec ante.