Douze hommes, dix courses, un titre

Cette année, les playoffs ne comportent pas vraiment de grosse surprise. On notera tout de même les absences de Mark Martin, Kasey Kahne, Ryan Newman ou encore Juan-Pablo Montoya, qualifiés l’année dernière (tout comme Brian Vickers, pour la raison que l’on connaît), remplacés par Kyle Busch, Matt Kenseth et les trois pilotes de la RCR, Harvick, Burton et Bowyer. Les douze chasers 2010 sont des habitués de l’événement et le niveau sera plus relevé que jamais.

Six équipes viseront le titre cette année, la Richard Childress Racing et la Roush Fenway Racing étant les équipes les mieux représentées avec trois pilotes chacune, alors que la Hendrick Motorsports et la Joe Gibbs Racing pourront compter sur deux pilotes seulement. Kurt Busch portera les espoirs de chez Penske, alors que Tony Stewart essayera de s’imposer pour le compte de sa propre écurie. Verdict le 21 septembre à Homestead-Miami.

Carl Edwards – Roush Fenway Racing :
Statistiques cette saison : 6 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 219 départs, 16 victoires, 67 top-5, 113 top-10.
Palmarès : 2nd du championnat en 2008, 3ème en 2005. Champion Nationwide en 2007.

Toujours à la recherche de sa première victoire depuis la dernière course de 2008, Carl Edwards a impressionné lors des dix dernières courses en signant cinq top-5 et huit top-10. C’est d’ailleurs lui qui a marqué le plus de points sur ce laps de temps. Reste à savoir ce que peut faire Edwards lorsque les machines Hamlin et Johnson se mettront en route…

Clint Bowyer – Richard Childress Racing :
Statistiques cette saison : 4 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 171 départs, 2 victoires, 24 top-5, 75 top-10.
Palmarès : 3ème du championnat 2007, 5ème en 2008. Champion Nationwide en 2008.

Clint Bowyer a été l’un des pilotes les plus performants ces dernières semaines mais il a encore du mal à concrétiser en fin d’épreuve, ce qui se payera cash pendant le chase. Le pilote RCR n’a participé que deux fois aux playoffs, mais a terminé dans le top-5 du championnat lors de ces deux saisons. Son évolution sera donc intéressante à surveiller.

Denny Hamlin – Joe Gibbs Racing :
Statistiques cette saison : 6 victoires, 10 top-5, 11 top-10.
Statistiques en carrière : 177 départs, 14 victoires, 57 top-5, 90 top-10.
Palmarès : meilleur rookie de la saison 2006. 3ème du championnat 2006, 5ème en 2009.

Depuis qu’il est arrivé à plein temps en NASCAR Sprint Cup, Denny Hamlin a toujours participé aux playoffs. Cette année, il les commencera en tête grâce à ses six victoires obtenues cette année. Le meilleur rookie de la saison 2006 semble être l’un des mieux placés pour battre Jimmie Johnson, mais sa régularité laisse à désirer. Son problème de genou pourrait également être un handicap.

Greg Biffle – Roush Fenway Racing :
Statistiques cette saison : 1 victoire, 5 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 284 départs, 15 victoires, 62 top-5, 108 top-10.
Palmarès : 2nd du championnat 2005, 3ème en 2008. Champion Nationwide en 2002 et Truck en 2000.

12ème du championnat à l’issu de la saison régulière, Biffle doit sa qualification à un début de saison très solide. Car avec seulement quatre top-10 lors des dix dernières épreuves et deux très mauvais résultats ces dernières semaines (36ème à Atlanta, 32ème à Richmond), le vice-champion 2005 n’est clairement pas dans une dynamique positive. Toutefois, il avait fait un début de chase tonitruant en 2007 alors que personne ne parlait de lui. Pourquoi ne referait-il pas de même en 2010 ?

Jeff Burton – Richard Childress Racing :
Statistiques cette saison : 5 top-5, 13 top-10.
Statistiques en carrière : 573 départs, 21 victoires, 127 top-5, 235 top-10
Palmarès : meilleur rookie de la saison 1994. 3ème du championnat 2000, 4ème en 1997, 5ème en 1998 et 1999.

Une fois de plus, Burton se retrouve dans les playoffs sans faire de bruit mais ne semble pas être en mesure d’aller chercher le titre cette année. Si son expérience sera son principal atout face à la concurrence, il manque toujours ce petit grain de folie si important pour aller chercher les petits points qui font toute la différence.

Jeff Gordon – Hendrick Motorsports :
Statistiques cette saison : 10 top-5, 13 top-10.
Statistiques en carrière : 4 titres, 607 départs, 82 victoires, 273 top-5, 374 top-10.
Palmarès : champion 1995, 1997, 1998, 2001. Meilleur rookie de la saison 1993. 2nd du championnat en 1996 et 2007, 3ème en 2004 et 2009, 4ème en 2003, cinquième en 2002.

Que penser de Jeff Gordon cette année ? Toujours pas de victoires malgré plusieurs occasions, pas le moindre top-10 depuis Watkins Glen, le quadruple champion NASCAR n’est pas dans sa meilleure forme en ce moment. Il fait plus figure d’outsider que de favori cette année, mais s’il retrouve son niveau du milieu de saison, la concurrence aura du souci à se faire.

Jimmie Johnson – Hendrick Motorsports :
Statistiques cette saison : 5 victoires, 10 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 4 titres, 317 départs, 52 victoires, 127 top-5, 194 top-10.
Palmarès : champion 2006, 2007, 2008 et 2009. 2nd du championnat en 2003 et 2004, 4ème en 2002, 5ème en 2005.

Voici le favori pour le titre 2010 et pour cause : c’est le quadruple champion en titre. Après un gros creux ces dernières semaines, la Chevrolet n°48 repointe le bout de son nez avec deux troisièmes places lors des deux dernières épreuves et immédiatement Johnson se retrouve propulsé favori du championnat. Quoi de plus logique pour un pilote ayant déjà remporté cinq courses cette année ?

Kevin Harvick – Richard Childress Racing :
Statistiques cette saison : 3 victoires, 11 top-5, 17 top-10.
Statistiques en carrière : 348 départs, 14 victoires, 72 top-5, 146 top-10.
Palmarès : meilleur rookie de la saison 2001. 4ème des championnats 2006 et 2008, 5ème en 2003. Double champion Nationwide (2001 et 2006).

Vainqueur de la saison régulière, Kevin Harvick est le recordman du nombre de top-5 et de top-10 cette année. Néanmoins, cela n’en fait pas le favori pour le titre face à Jimmie Johnson mais il sera l’un des très gros outsiders en compagnie de Kyle Busch ou encore Denny Hamlin. A surveiller de très près.

Kurt Busch – Penske Racing :
Statistiques cette saison : 2 victoires, 8 top-5, 15 top-10.
Statistiques en carrière : 1 titre, 354 départs, 22 victoires, 79 top-5, 151 top-10.
Palmarès : champion 2004. 3ème du championnat en 2002, 4ème en 2009.

Avec pas moins de quinze top-10 cette année, Kurt Busch peut légitimement viser une place dans les hauteurs du classement. Chose étonnante : le pilote Penske a autant de top-10 que de top-15 ce qui signifie une chose : lorsque la Dodge n°2 n’est pas aux avant-postes, elle est souvent très mal placée. En dix courses, le droit à l’erreur est très faible et lorsque l’on voit que Busch n’a jamais signé plus de trois top-10 consécutifs, il peut avoir du souci à se faire.

Kyle Busch – Joe Gibbs Racing :
Statistiques cette saison : 3 victoires, 8 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 212 départs, 19 victoires, 64 top-5, 99 top-10.
Palmarès : meilleur rookie de la saison 2005. 5ème du championnat en 2007. Champion Nationwide en 2009.

Cette année est peut-être la bonne pour Kyle Busch, qui n’est malheureusement pas un spécialiste des fins de championnat en Sprint Cup. Mais en restant sur trois top-5 dont une victoire à Bristol lors des trois dernières épreuves, il y a des raisons de positiver du côté de l’écurie n°18. Attention toutefois à ne pas vouloir trop en faire, ce qui ne lui a jamais rendu service dans le passé.

Matt Kenseth – Roush Fenway Racing :
Statistiques cette saison : 5 top-5, 10 top-10.
Statistiques en carrière : 1 titre, 390 départs, 18 victoires, 100 top-5, 184 top-10.
Palmarès : champion 2003. Meilleur rookie de la saison 2000. 2nd du championnat en 2006, 4ème en 2007.

Tout comme son coéquipier Greg Biffle, Matt Kenseth ne semble pas être l’homme de la situation. Avec seulement dix top-10 en 26 courses, mais dix-neuf top-15 tout de même, on voit que Matt Kenseth sait toujours avancer mais qu’il n’aligne plus les top-10, ce qui est le cas depuis fin 2007 et la perte de son ancien crew chief Robbie Reiser. Kenseth a perdu une bonne partie de son potentiel suite à son départ, et cela n’a toujours pas changé.

Tony Stewart – Stewart-Haas Racing :
Statistiques cette saison : 1 victoire, 7 top-5, 14 top-10.
Statistiques en carrière : 2 titres, 418 départs, 38 victoires, 151 top-5, 244 top-10.
Palmarès : champion 2002 et 2005. Meilleur rookie de la saison 1999. 2nd du championnat en 2001, 4ème en 1999.

Après un début de saison très timide, le double champion de la NASCAR Sprint Cup a eu la bonne idée de passer la quatrième à partir de Dover avec comme résultat onze top-10 en quinze épreuves dont une victoire à Atlanta. Lorsque Stewart n’a aucun problème, il est toujours dans le top-10. Il fait donc parti des favoris au titre comme chaque année, mais semble tout de même un cran en dessous de Johnson, Hamlin ou Kyle Busch.

et, vel, elit. id sit mattis amet, tempus neque.