Monster Kyle à Dover

C’est fait ! Kyle Busch a enfin battu le record de victoires en une saison de NASCAR Nationwide Series avec désormais onze succès à son actif pour 2010, grâce à sa victoire lors des Dover 200 sur le Dover International Speedway.

Kyle Busch a mené 192 des tours sur le Monster Mile avant de s’imposer et ainsi de battre le record de victoires en une saison qu’il co-détenait avec Sam Ard depuis 2008. Le champion 2009 de la série signe également son quarante-et-unième succès dans la deuxième division de la NASCAR, son trentième depuis qu’il pilote une Toyota de la Joe Gibbs Racing. C’est aussi sa quatre-vingt-unième victoire si l’on cumule les trois séries nationales de la NASCAR.

Kyle Busch : “C’est très spécial. Sam était quelqu’un de grand et un très bon pilote en son temps. Battre se record de victoires en une saison n’a pas été chose facile. Beaucoup de choses ont changé entre ces deux époques.”

Malgré une vibration en fin d’épreuve qui lui a donné quelques sueurs froides, Kyle Busch a pu couper la ligne d’arrivée avec quatre dixièmes d’avance sur son équipier et poleman de l’épreuve, Joey Logano. Logano permet ainsi à la Joe Gibbs Racing de réaliser son onzième doublé en Nationwide.

Carl Edwards a terminé l’épreuve en troisième position et reprend ainsi quelques points à Brad Keselowski qui n’a pu faire mieux que dix-septième. L’écart est ainsi réduit de 373 à 320 points. Reed Sorenson et Kevin Harvick complètent le top-5. Toujours aussi solide, Trevor Bayne s’est classé sixième devant Paul Menard, Jason Leffler, Justin Allgaier et Ryan Newman.

Deuxième d’une épreuve pour la sixième fois cette saison, Joey Logano a reconnu qu’il ne pouvait pas lutter avec Busch lors des restarts.

Joey Logano : “Nous n’avons pas été bons sur les restarts. Je ne sais pas pourquoi, mais depuis quelques courses nous sommes à la rue lors des restarts. Nous lui laissions trop d’avance et ne pouvions pas corriger ce problème. En fin de course nous sommes revenus sur la n°18, mais c’était trop tard.”

La course a été marquée par l’accident d’Elliott Sadler et Drew Herring au 136ème passage. Le drapeau rouge a été brandi aux pilotes pendant plus de dix minutes afin de remettre la piste en état.

Pour son septième départ en Nationwide, Danica Patrick n’a pas brillé. Elle qui visait un top-20 ne s’est qualifié qu’en quarante-deuxième position et n’a pu faire mieux que trente-cinquième après un problème de pneumatique qui lui a fait perdre de nombreuses minutes dans les garages.

Nullam id, Aenean ut fringilla ut elit. ut quis, commodo justo